En Une

Mgr Léonard : chapelain au Sanctuaire de Notre-Dame du Laus

Commentaires (3)
  1. Denis Merlin dit :

    Au Laus, nous avons aussi Mgr Fort ancien évêque d’Orléans. Très simple et très aimable évêque, d’une charité très concrète.

    Mgr Léonard est cher à mon cœur parce que j’avais signé, si mes souvenirs sont bons, une pétition en sa faveur. Il m’a répondu un e.mail très bref de remerciement, comme il l’avait écrit à chacun des signataires. Cette délicatesse m’avait ému. Comme elle m’émeut encore. Un grand de ce monde se souciant des petits, c’est rare.

    Le Laus qui, du temps de mon enfance n’était qu’un pèlerinage local franco-italien quoique non négligeable, devient petit à petit largement international. C’est, paraît-il dans les prédictions de l’humble bergère du Laus, Benoîte Rancurel. Le Laus prend de plus en plus d’importance.

    Ce sanctuaire est spécialement dédié à la confession.

    « Un haut lieu de la réconciliation
    “Combien de personnes ont dit que le Laus était le refuge des pécheurs, là où Dieu les inspire de faire de bonnes confessions, lève la honte de ceux qui ne les osent pas dire, assistés des avis de Benoîte qui leur découvre tout leur intérieur, leur donne courage le temps de bien s’examiner, et de bons confesseurs qui les renvoient très contents!” (Manuscrits du Laus, Pierre Gaillard). »

    http://www.mariedenazareth.com/vivre-avec-marie/le-laus-05-hautes-alpes

    On m’a dit que dans les manuscrits du Laus figurent des cas (anonymes, cela va sans dire) d’avortements dont sœur Benoîte s’était occupée. L’avortement est une plaie sociale qui existait même dans la France catholique du XVIIe siècle… Les femmes qui avaient subi un avortement venaient au Laus pour chercher le pardon de Dieu… Benoîte les envoyait aux prêtres pour recevoir ce pardon.

    Merci à Mgr Léonard d’avoir choisi le Laus pour son apostolat par et dans la confession des péchés.

  2. Guillaume dit :

    Chapeau bas à l’évêque.

  3. Giordano Bruno dit :

    Parmi les chapelains, on compte aussi l’ancien évêque d’Orléans…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »