En Une

Joyeux Mawlid : le père Viot répond au père Feroldi

Article précédent
Les voeux de Mgr Rey
Commentaires (7)
  1. NAVARRO Jean-Marc dit :

    Première lettre de Saint Jean (2,22-28) :” Bien – aimés, le menteur n’est-il pas celui qui refuse que Jésus soit le Christ ? Celui-là est l’anti-Christ : il refuse à la fois le Père et le Fils ; quiconque refuse le Fils n’a pas non plus le Père ; celui qui reconnaît le Fils a aussi le Père. Quant à vous, que demeure en vous ce que vous avez entendu depuis le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement demeure en vous, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père. Et telle est la promesse que lui-même nous a faite : la vie éternelle. Je vous ai écrit cela à propos de ceux qui vous égarent. Quant à vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin d’enseignement. Cette onction vous enseigne toutes les choses, elle qui est vérité et non pas mensonge ; et, selon ce qu’elle vous a enseigné, vous demeurez en lui. Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui ; ainsi, quand il se manifestera, nous aurons de l’assurance, et non pas la honte d’être loin de lui à son avènement.” Amen.+++

  2. ROMANOS dit :

    “Un dialogue inter-religieux qui ferai l’économie de la VÉRITÉ serait mortel pour la Foi” (Pape émérite Benoit XVI : une de ses très rares déclarations, à l’un de ses non moins rares visiteurs).

  3. Carolus Magnus dit :

    Grand merci révérend Père pour votre intervention lumineuse et salutaire !
    Nous sommes assaillis par un nombre croissant de relativistes adeptes du syncrétisme jusque et y compris dans les rangs de la haute hiérarchie de l’Eglise, dont certains éminents représentants en viennent à oublier son rôle principal: celui de demeurer un ROC face à la tempête du Monde.
    Roc sur lequel et autour duquel doit se bâtir, se consolider et se répandre l’expression de la Foi vivante, par la voix de notre Seigneur JESUS le Christ ressuscité.
    Merci !

  4. Perret dit :

    Lamourrette était êvêque constitutionnel, donc schismatique et non reconnu par Rome : le véritable archevêque de Lyon était Yves-Alexandre de Marbeuf qui mourut en 1799.

  5. DECOOL dit :

    Une intervention juste et éclairante sur une situation de plus en plus confuse, où la Vérité se perd sous les coups répétés de mimiques grotesques. La Vérité fâche: par lâcheté on préfère le mensonge. La Vérité est exigeante: par paresse on préfère le mensonge. La Vérité est dure: par hypocrisie on se cache sous ce que l’on appelle la “miséricorde” actuelle, pour lui préférer encore le mensonge !
    Gardons la foi et la doctrine de l’église, que nous veillerons à apprendre par nous mêmes, car une grande partie des clercs refuse de nous la transmettre correctement. C’est à ce prix que nous et nos enfants auront un chance de pouvoir encore distinguer la Vérité du mensonge dans dix ou vingt ans!

  6. “[…] Je ne me prononce pas en ce qui concerne le calcul de la naissance de Mahomet qui ne remonte pas avant la fin du Xe siècle, référence que d’ailleurs tous les musulmans n’approuvent pas[…]”…blablabla !
    Quand Constantinople est tombée aux mains des musulmans, les moines, au lieu d’appeler à la résistance, se disputaient * sur le sexe des anges !
    Chrétiens de France, avec de tels pasteurs…nous sommes foutus !

    *-cf. disputatio

  7. Courivaud dit :

    cela arrive un peu tard, car entre temps, il y a eu deux graves attentats qui, en France, ont impliqué des musulmans français. Il aura donc fallu attendre 50 ans (depuis la parution de la déclaration conciliaire “Nostra Aetate”) pour que l’on ose officiellement cesser de parler la langue de bois dans les instances officielles de l’Eglise dite de France (et le père Viot en fait partie, il me semble) ?

    Bon. Il a fallu 29 ans pour abattre le mur de Berlin, mais 70 ans pour sortir du communisme au pouvoir.
    On a malheureusement dépassé les 29 ans, mais on est mal parti pour être en-dessous des 70 ans pour renoncer à cette chape de plomb que l’on appelle “l’esprit du concile” et derrière lui le magistère “authentique”, pire qu’une idéologie, bien souvent. Pitoyable, Messieurs les “gens d’Eglise” avec les “laïcs engagés” pour complices !

    Mais soyons optimistes, non ? Mieux vaut Léotard que jamais.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »