En Une

Catholiques : apprendre à durer au milieu des loups (2)

Commentaires (12)
  1. André dit :

    Pour comprendre la situation, il faut prendre du recul dans le temps. Depuis 2007, je pratique du révisionnisme. Grâce à des tas d’archives qui ont pu être conservées j’ai découvert des horreurs que l’histoire officielle, en tout cas celle de la république française, n’enseignera jamais. Les gens vivent dans l’ignorance, mais on ne peut pas tromper le créateur. Depuis des lustres, sinon des décennies l’Europe et plus particulièrement la France sont allées secouer des nids de guêpes. Savez-vous ce qui se passe lorsque l’on dérange un nid de guêpes ? Je vous le donne en mille.

    1. Eve dit :

      Si vous avez du temps, allez consulter celles-ci :
      http://www.lejdd.fr/Societe/Regime-de-Vichy-70-ans-apres-les-archives-sont-desormais-ouvertes-au-public-766009

      Et le Vatican avait annoncé l’ouverture des archives
      de Pie XII pour bientôt.

  2. Jean Ferrand dit :

    Il n’y a qu’à serrer le loup de très près, jusqu’à l’étouffer. Il n’en réchappera pas.

  3. Jean Ferrand dit :

    Vous en connaissez, vous, des gens du New Age ? Je n’en est jamais vus. C’est une chimère. C’est un peu comme le loup garou. Pour faire peur aux enfants.

    1. Philomène dit :

      Je ne connais pas de gens du New Age dans l’église catholique, mais ils existent bel et bien dans les sociétés occidentales, c’est un courant qui vient des USA. Ils imprègnent les esprits pas très cultivés et naïfs, il y en a beaucoup dans nos sociétés. Pour eux, Jésus n’est pas le Sauveur, mais un simple “guide” parmi d’autres, à égalité parfois avec Lucifer, “le porte-lumière”. Ils croient à des choses abracadabrantes, leur esprit est perturbé. Ces gens-là sont très dangereux; je connais une femme qui croit au New-Age, elle est stupide et folle.

  4. Jean Ferrand dit :

    Des francs-maçons inconscients, qui ne savent pas qu’ils travaillent pour le démon ? Vous êtes naïfs. Ils le savent très bien.

  5. TM dit :

    D’après la photo, le problème est plutôt comment durer comme loup au milieu des moutons…

  6. Pinier Françoise dit :

    Merci pour cette réflexion très fouillée et très courageuse.

    Je tiens à ajouter un seul mot : il s’agit d’un combat spirituel avant tout, comme l’apôtre saint Paul nous l’enseigne. Par spirituel, n’entendons surtout pas quelque chose de planant ou de déconnecté du réel, mais une guerre totale dont le cœur est notre propre cœur avant d’être la société et ce qui en constitue les interactions visibles.
    Guerre contre notre désir de la paix à tout prix, guerre contre notre découragement, notre peur du lynchage et des blessures, guerre contre notre manque de foi, notre impatience, notre dureté de cœur, notre paresse et notre passivité (Ah ! ces péchés d’omissions que l’on oublie !… Ces péchés d’omission qui font gagner du terrain à l’Ennemi !…)
    Guerre où l’on doit utiliser toutes les armes spirituelles que le même apôtre Paul nous expose (sans oublier le jeûne) et où il nous est demander de pratiquer les œuvres de miséricorde spirituelles et corporelles, chacun selon sa grâce. Guerre où l’on doit aimer Dieu “de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa force et de tout son pouvoir”, ce qui sous-entend que toutes nos facultés doivent être utilisées avec esprit d’initiative, au service de son dessein de Salut universel, et que nous aurons à en rendre compte. (Sans même parler des ressources financières, des relations et des autres moyens mondains dont nous disposons…)

    Qu’est-ce qui peut motiver un tel combat titanesque ? L’Amour uniquement. L’Amour de Dieu qui a été répandu sur nous dans le Christ Jésus, l’Amour qui nous a libéré du péché et de la mort spirituelle de l’enfer, l’Amour de Dieu qui veut être notre “récompense trop grande”.
    Plongeons-nous donc sans cesse dans les flots de cet Amour, à l’exemple de la Vierge Marie, “redoutable – pour l’Adversaire – comme une armée rangée pour la bataille”…

  7. Gineste Maurice dit :

    Sainte Vierge protégez-nous de ce monde devenu fou

  8. Eve dit :

    Vous avez raison de dire la vérité car les Catholiques sont englués dans tant de mensonges qu’ils voient et entendent,
    mais ils n’arrivent plus à les voir comme mensonges
    car on leur dit cela est vrai, et on leur oblige, par des lois, à
    ne pas dire le contraire c’est à dire la Vérité !

    Vous écrivez quelque chose de très intéressant :
    ” Et ce d’autant plus que nombre d’évêques français, et plus encore de vicaires généraux, en sont.” !!!
    Serait-il possible de trouver le moyen de renseigner les Catholiques sur ce problème ? Comment entrer en contact avec vous ?

  9. Gilberte dit :

    En effet, il est très important d’apprendre à penser d’avoir un esprit critique, de se cultiver, puis d’investir les lieux de culture, les laisser à d’autres c’est laisser faire la destruction du catholicisme

  10. MC NG dit :

    Merci infiniment pour ce texte. Tout est dit, avec concision, vérité et justesse. Il n’y a rien à ajouter. Je le ferai circuler autant que possible. Il y a là un encouragement fort à continuer le combat de la foi catholique, combat qui peut nous sembler rude, car nous avons peut-être l’impression d’être impuissants et isolés. Mais c’est là aussi notre force. Si nous nous sentons impuissants, que cela nous fasse cultiver notre attention à Dieu et notre docilité à l’Esprit Saint, afin de faire Sa Volonté, seul gage de la victoire. Si nous nous sentons isolés, réjouissons-nous, car les “snipers” sont plus difficiles à vaincre. Et en réalité, nous sommes ensemble dans le Corps du Christ et ainsi nous sommes unis. Et cette union, précisément, qui peut la défaire ?
    La lecture de votre texte me conforte dans l’Espérance qui doit être la nôtre. Encore une fois, merci !
    Et oui : là où nous sommes, chacun, Dieu a voulu que nous y soyons, afin de témoigner de la vérité, debout, et courageusement !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »