Perepiscopus

Succès du magazine Pèlerin

Commentaires (4)
  1. Joel dit :

    Quand on voit ce qui est écrit dans ce magazine, dont j’ai put feuilleter plusieurs exemplaires chez une amie qui en avait toute une collection ( dont d’une amie à elle), je ne pense pas que l’on puisse se réjouir.
    Certains articles et surtout le courrier des lecteurs montrent combien cette revue est progressiste!

  2. Cette revue est malheureusement le collecteur d’égouts du progressisme, effectivement Joel comme vous l’avez signalé dans votre message, le “courrier des lecteurs” n’est guère rassurant quant à la pensée catholique des lecteurs… On ne peut malgré tout pas parler de progressisme simplement le fruit de 50 ans de travaille de sape par les clerc de la doctrine catholique…
    C’est le niveau moyen des paroisses (souvent rurales) françaises…

  3. karr dit :

    Le Pèlerin n’a plus grand chose de chrétien,pour en lire certains exemplaires je dirais qu’il est plutôt neutre,un hebdo pour personnes d’un certain âge, proposant de bonnes recettes de confitures.
    Mais avant tout cette publication permet aux autres torchons publiés par Bayard Presse,ancienne Bonne Presse,de survivre, je pense en particulier à la Croix qui perçoit en plus des subventions de la part du gouvernement
    Le supérieur provincial d’une communauté religieuse me disait à Lourdes lors de la rencontre annuelle des supérieurs religieux, (conférence des supérieurs et supérieures majeurs(es) de France),que le supérieur provincial des Assomptionistes de France se déclarait socialiste car ce parti politique subventionne le groupe Bayard Presse.
    Grâce à Dieu la moyenne d’âge au sein de cette congrégation est TRES élevée,en trente ans cet Institut religieux a fondu comme neige au soleil.
    Pourtant à l’origine de cette congrégation il y avait de zélés catholiques,le Père d’Alzon ,les Pères Picard et Bailly pour ne citer qu’eux étaient de véritables religieux soucieux de transmettre et défendre la foi catholique,champions de la véritable presse catholique,des fondateurs de communautés religieuses féminines,des missionnaires,des apôtres du rapprochement des églises séparées avec Rome,surtout en Europe de l’Est,des organisateurs de pèlerinages en Terre Sainte et à Lourdes.
    Il ne faut en aucun cas soutenir d’une manière ou d’une autre ce groupe de presse,gardons notre argent pour une véritable presse catholique et pour de bonnes oeuvres!

  4. Fossat dit :

    Je croyais que le peuple de dieu s abstenait de commérages et Voila feu mon arrière grand oncle prêtre sulpicien il faut éviter que notre langue évite le fiel sinon il donne prise au mal.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »