Rome

Nous avons le pouvoir de changer ce monde

Commentaires (2)
  1. DUFIT THIERRY dit :

    Des Cristeros, du Christ et de son règne spirituel mais aussi temporel dans un pays où de nombreux martyrs ont versé leur sang dans un passé si récent pour ce Christ-Roi, ni allusion ni évocation ni rappel, si petit soit-il. Le pape ne parle que de justice sociale, de pauvreté, de solidarité bref le discours d’une religion anthropocentrique et maçonnique à laquelle nous avons droit depuis Vatican II. Le pape oublie que le Christ doit régner sur les nations pour qu’advienne la paix et se réalise une certaine justice sociale et économique. Le pape oublie également dans son discours naturaliste que la grande cause de l’homme est de faire son salut et que le vrai bonheur n’est pas terrestre mais sera dans la vision béatifique de Dieu au Ciel.
    Hélas toutes ces vérités sont passées sous silence par le pape.

    1. toto dit :

      Hélas! Les Cristeros étaient en majorité des paysans pauvres, mais il avaient un très gros défaut, ils voulaient rester catholiques. Les franc-maçons, les communistes, les socialistes aiment beaucoup les pauvres (d’ailleurs ils les aiment tellement qu’ ils font tout leur possible pour en augmenter le nombre); mais ils fusillent, emprisonnent ou déportent ceux qui leur résistent. Si un pauvre ne bouffe pas du curé, du riche, du noble, ce n’est pas un bon pauvre. Un bon pauvre doit croire au paradis socialiste ou communiste, pas au paradis de Jésus.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »