Divers Jeanne smits

Menaces sur la liberté d’éducation

Commentaire (1)
  1. Anonymous dit :

    Ce genre d'attitude s'apparente vraiment à ce qui s'est passé en 1905 où les congrégations religieuses et notamment enseignantes ont du se réfugier à l'étranger (Belgique par exemple) où certains de leurs élèves les ont suivies (ce fut le cas du futur général De Gaulle).
    Les établissements catholiques (des écoles aux ex-prestigieuses universités comme Paris ou Lille) sous contrat, ont perdu leur spécificité (je parle en connaissance de cause par rapport à la scolarité de mes enfants désormais adultes). Aujourd'hui si j'avais des enfants en âge scolaire, je rechercherais des écoles hors contrat pour ne pas “être trompé sur la marchandise” id spécificité catholique non assez affirmée des établissements avec contrat, sauf rare exception.
    Cette “diabolisation” de cette école est loin d'être innocente et permet aussi d'attaquer les catholiques dits traditionnels et ce n'est pas sûr qu'il n'y ait que des anticléricaux forcenés qui soient contents de cette affaire et ça c'est vraiment le plus terrible et c'est donc dans un certain sens pire qu'en 1905. Que faire?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »