Perepiscopus

Les évêques et le denier du culte

Commentaires (5)
  1. paul dit :

    RENDEZ-NOUS LA MESSE DANS LE RITE EXTRA-ORDINAIRE (QUE VOUS NOUS AVEZ ARRACHÉE) ET VOS CAISSES SERONT PLEINES ET DÉBORDANTES!

    1. Simon dit :

      Tout a fait…rendez nous la vraie messe et les vrais sacrements et vous aurez des sous.
      Sinon,allez travailler!

  2. jean-françois dit :

    La “nouvelle” messe m’est insupportable, même avec la meilleure volonté. Comme celle de la TV.

  3. karr dit :

    La transparence s’impose,combien de laïcs sont embauchés par les diocèses?
    Dans un diocèse du Sud-Ouest là ou un prêtre économe diocésain et une secrétaire à mi-temps suffisaient une quinzaine de laïcs rémunérés ont été embauchés,un économe en premier lieu ,puis sa femme,puis un ami,puis un ami d’ami etc…
    Des personnes se proposent afin d’aider bénévolement ou bien au pair simplement logé et nourri,la réponse est non.
    Personnellement je ne donne qu’à des oeuvres caritatives car le clergé de France est constitué en majorité d’hommes provenant de familles aisées,les amis donnent également,les héritages familiaux rapportent un supplément non négligeable surtout lorsqu’ils sont bien placés,cela vaut pour toutes les tendances au sein du clergé.
    Dans le livre des Actes des Apôtres il est clairement stipulé que les premiers fidèles mettaient tous leur biens en commun,les prêtres devraient en faire autant ils seraient de la sorte beaucoup plus crédibles et fidèles à l’Evangile.”Le Fils de l’homme n’a pas ou reposer la tête”.
    Les anciens se souviennent de l’époque ou le curé de la paroisse vivait chichement,il était disponible,chacun le connaissait et les fidèles lui apportaient de quoi vivre,un panier de légumes,des oeufs,un poulet,il était invité un peu partout.
    Aujourd’hui les prêtres passent leur temps en réunions stériles,sur les routes pour célébrer une messe devant quelques personnes dans une église glaciale et jamais entretenue,les obsèques également leur prennent bien du temps.
    Mais lorsqu’on se retrouve devant un confessionnal ou le prêtre n’est pas présent,que l’on téléphone à la cure et que l’on tombe sur un répondeur,est-ce encourageant?

    1. Philomène dit :

      Votre constat est aussi le mien dans le diocèse d’Evry dans lequel, en plus, Mgr Dubost, ainsi que les prêtres (pas tous) et les laïcs des conseils pastoraux (pas tous non plus), éloignent les fidèles qui ne supportent pas leur soutien affiché aux immigrants clandestins depuis longtemps, leur dhimminitude et leur politiquement correct.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »