Brèves

L’Eglise comme alternative politique

Commentaire (1)
  1. Delmau dit :

    L’Eglise ne devant pas s’ériger en parti politique, il importe qu’elle fasse entendre sa voix à temps et à contretemps, et que les chrétiens se manifestent ouvertement, lorsque le pouvoir ne sait plus distinguer le bien et le mal. Les manifestations contre le “mariage pour tous” en ont été un exemple, et l’opposition molle à l’avortement un contre-exemple : ce qui était un crime est devenu autorisé, puis remboursé par la Sécu, et maintenant quasi-obligatoire et obtenu sous pression ! On entend peu les chrétiens.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »