Perepiscopus

Le bien commun selon Mgr Brunin

Commentaires (2)
  1. Jacques jacques dit :

    Evangéliser en limitant la religion à la sphère privée est un contre sens total.
    Ce faux pape dit n’importe quoi.

  2. Denis Merlin dit :

    Le tout est plus grand que la partie, si le tout et la partie sont du même ordre. Si la partie transcende le tout par sa destinée qui est d’un autre ordre, alors la partie reprend la première place par rapport au tout. Sinon, nous allons au socialisme. Ce n’est pas mon option. Autrement, il y a le bien commun transcendant (dire la vérité, pratiquer la justice, aimer c’est signe de la destinée en même temps que le bien commun de l’être humain). C’est mon option.

    J’aimerais que le pape nous rassure. Si vraiment la vie de l’homme est subordonnée au bien de la terre et que la vie de l’homme cause des dommages à la terre, alors la solution est dans le suicide collectif et universel ou au moins dans la stérilité en attendant la mort. Faut-il sacrifier au Moloch Terre la vie des hommes ? Je dois avoir mal compris la pensée profonde de François. Les peuples catholiques semblent avoir compris ainsi les idées du clergé depuis Paul VI: ils n’ont plus d’enfants.

    Excusez-moi, mais je ne suis ni péroniste, ni socialiste. La destinée transcendante de chaque homme est pour moi la lumière qui m’éclaire dans mes relations avec les autres hommes. Mis à part pour Dieu, l’être humain, chaque être humain est pour moi, sacré.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »