Brèves

L’application du Motu Proprio toujours difficile

Commentaires (4)
  1. balanine dit :

    Et que dire du département des Landes ?…..

  2. Pour les Landes, il y a la paroisse ‘historique’ de Clermont où la messe de Saint-Pie V (forme extraordinaire) est célébrée sans discontinuer grâce au valeureux Abbé Tibur et à ses successeurs ! Il est vrai qu’une ou deux paroisses pourraient appliquer les dispositions du Motu Proprio pour faciliter un peu les choses pour les fidèles !!

  3. un prêtre de campagne dit :

    Gloire à toi “Paix Liturgique” qui sais semer la zizanie et encourager la guerre. Gloire à toi qui ne tient aucun compte des réalités locales. Gloire à toi qui attise une certaine forme de haine entre les catholiques de diverses “tendances”.
    Dans notre petit diocèse (Digne, Riez, Sisteron), heureusement que nous avons pris les choses en main et que nous vous avons prié fermement de ne plus intervenir. Il y a six ans, grâce à vous, tout était au bord de l’explosion et tous les patients efforts pour aboutir à des solutions étaient réduits à néant. Grâce à vos interventions maladroites et à vos pétitions, la communion ecclésiale était rompue.
    Surtout restez chez vous. Dans notre diocèse, les familles et les personnes qui souhaitent la forme extraordinaire du rite sont aimées, soutenues, aidées et accompagnées. Tout avance et progresse calmement dans la paix et la sérénité, et j’ose le dire, au rythme que Dieu permet pour sa gloire et pour le progrès spirituel des fidèles.
    Laissez-nous donc en paix. Au lieu de nous agiter, prions les uns pour les autres et offrons tout au Seigneur qui nous sauve et nous fait participer comme Il le veut à Sa vie.

  4. Joel dit :

    Le diocése des Landes est dans un état catastrophique.
    Avec un clergé vieilissant, ultra progressiste, qui se fait de plus en plus petit, l’évêque Gashignard a bien à faire, malgré toute sa bonne volonté.
    Ainsi il voit les jeunes en questionnement sur la vocation sacerdotale se tourner vers le séminaire de … Bayonne!
    Je viens toutefois d’apprendre qu’un jeune venait d’entré au séminaire inter diocésain de Bordeaux pour le compte du diocèse de Dax. Les prières mensuelles des pèlerins qui vont du berceau de st Vincent de Paul au sanctuaire marial de Buglose semblent porter leur fruit! (même si c’est mince)

    Pour ce qui est de l’application du motu proprio j’avais lut que des demandes étaient prévus sur Mont De marsan et Dax, qu’en est-il?
    Nul doute qu’avec le clergé en poste la chose n’a put se faire… avec ces gens là il vaut mieux être dans les manifs syndicales que dans les groupes de prières!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »