Perepiscopus

Une affaire dans le diocèse de Bayonne

Commentaires (4)
  1. remond dit :

    si au lieu de s’habillé comme un q!uinquagénaire séducteur il portait la soutane d’un prête catholique !

    1. alain dit :

      Ne dit – on pas que l’habit ne fait pas le moine… et la soutane, sûrement pas le bon pasteur, forcément, me semble – t – il … ou alors, cela tient à peu de chose !

    2. Marie-Paule dit :

      Parce-que vous croyez que la soutane empêcherait quoi que ce soit? Allons, soyons sérieux! Vous ne croyez pas ce que vous dites, quand-même!!! Qu’y-a-t-il de séducteur à porter un pull ras de cou sur une chemise ? De plus, l’instruction étant en cours, l’accusé bénéficie de la présomption d’innocence. Et puis, en cette année sainte de la miséricorde, c’est le moment où jamais de faire preuve de compassion à l’égard de la victime, certes, mais aussi (que vous le vouliez ou non) envers l’accusé. Si vous croyez en Jésus-Christ, c’est facile de savoir ce qu’Il en pense : tout est dans l’évangile. Exemples : “ne juge pas si tu ne veux pas être jugé” , “que celui qui est sans pêché lui jette la 1ère pierre” etc,etc,etc…

  2. Stéphane Bernard dit :

    La presse, comme à son habitude, jette en pâture médiatique, sans se poser la question de la vérité, ni de la présomption d’innocence, une sordide histoire de famille et de règlement de compte…
    Quand une femme pour se venger de son mari, d’un frère ou d’une sœur, d’un cousin (ne) ou d’un beau-frère (sœur), ou l’inverse, invoque la pédophilie sur des enfants, il faudra parfois des mois ou des années pour se rendre-compte du mensonge diffamatoire et de la réhabilitation de la personne, au moins sur le plan judiciaire… On ne parlera pas ici de la déontologie journalistique, elle n’est plus depuis bien longtemps…
    Quant à la hiérarchie ecclésiastique, elle déforme la vérité par omissions pour mieux se protéger, en sacrifiant s’il le faut un de ses membres, afin de ne pas être éclaboussée par l’inepte et réel comportement de certaines autres composantes de son ordre…
    Qui connaît cet abbé, ou l’a connu un jour, sait de quoi il retourne et de son dévouement honnête et sincère à ses croyances et à ses offices… L’église des hommes est parfois comme notre société : lâche, manipulatrice, machiavélique, médiatiquement et financièrement dirigées !
    Laissons la justice faire son métier, ne crachons pas notre haine des ordres établis et corrompus, sur un seul être, et essayons de comprendre avant de réagir de façon épidermique, car même si la généralité nous donne raison, l’exemption lui donne aussi son existence !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »