Perepiscopus

Un ex-frère de Saint Jean au tribunal

Commentaires (6)
  1. marie dit :

    Cette communaute que je connais bien a des freres dont certains sont d une fragilite incroyable
    ils sont a soigner et ne pas mettre avec des jeunes
    mais bcp de parents socio plus aiment cette communaute et refusent d en parler
    mes enfants etaient a la cordee en suisse
    jamais je ne les ai laisses aller en camp

    les parents doivent etre vigilents et refuser cette domi ation
    mais dans certzins mileix frequenter les freres de st jean c est chic

    1. freregris dit :

      Vous avez les mêmes problèmes avec les mêmes personnes fragiles dans la congrégation Notre Dame d’Espérance mais cette congrégation a de puissants soutiens puisque viols ,suicide et détournements de fonds sont couverts .

  2. toubib16 dit :

    Ne généralisez pas Marie.
    Je suis paroissien d’un prieuré St Jean à Cognac (16) et j’ai vu “défiler” de nombreux frères (consacrés ou non) et je peux attester de leur rigueur morale sur tous ces sujets.
    J’ai moi-même des petits-enfants louveteaux que je leur confierais sans hésitation pour des sorties ou des camps.
    Par contre, je ne vois pas ce que vous voulez dire, sinon médire, en racontant que “dans certains milieux, c’est chic de fréquenter les frères”. Je n’ai pas l’impression de rechercher une quelconque “reconnaissance sociale” auprès d’eux.
    Donc, respectez le proverbe qui dit de “tourner sa langue 7 fois………….”

  3. Pécot dit :

    Je connais bien les frères de St Jean et ils font des choses merveilleuses pour les jeunes avec l’aide de Dieu. Ils ont le mérite de faire le ménage dans leur rang ce qui n’est pas chose facile. Arrêtons de critiquer sans cesse ceux qui évangélisent.

  4. karr dit :

    J’ai reçu l’exemple d’un prêtre de la Cté Saint Jean qui fut en poste en Haute Loire et qui aurait introduit un jeune maghrébin au prieuré ainsi qu’ à l’abbatiale allant jusqu’à faire appeler ce jeune non catholique “frère”, au choeur ce jeune portait l’ aube.
    Il semblerait que les liens que ce prêtre entretenait avec le garçon en question n’étaient pas très discrets, surtout en communauté,un religieux aurait été muté pour avoir été trop franc.
    A présent ce prêtre occuperait une fonction à la curie de l’archevêché de Lyon .
    Mais tout ceci est à mettre au conditionnel,après tout s’il y avait consentement réciproque et que les supérieurs fermaient les yeux…

  5. Ditsch F dit :

    Entièrement d’accord avec toubib16 !!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »