Perepiscopus

Sévices sexuels : Déclaration de Mgr Le Gall

Commentaires (5)
  1. DDAB dit :

    Paroles claires, toniques et engagées mais qui témoignent aussi d’une délicate attention. Voilà qui nous redonne honneur.

  2. Jacques jacques dit :

    Inutile de rajouter de l’huile sur le feu.

  3. noelle dit :

    Il est sur que l’Eglise aurait dû prendre ce genre de dispositions il y a des années et les généraliser pour tous les diocèses du monde entier et ne pas attendre cette guerre aux sorcières qu’on lui fait actuellement pour hélas bien d’autres raisons que protéger des enfants!!! car , que fait l’éducation nationale qui n’est et n’a jamais été tenue au secret de la confession, puisqu’il n’y a pas de confession à l’éducation nationale sinon une omerta de copains….et ne parlons pas de l’omerta famillale….qui fonctionne depuis des siècles où la pédophilie est plus importante que partout ailleurs ; enfin et c’est le plus grave, si la pédocriminalité n’était pas “couverte” voir “protégée” par des personnages très hauts placés (voir participants) dans tous les corps d’Etat….nous ne serions pas obligées nous mères de famille de surveiller nos enfants comme l’huile sur le feu et on ne se servirait pas des prêtres qui ne sont que l’arbre qui cache la forêt pour se donner bonne conscience …..

  4. Marie de Tours *** dit :

    (Marie) .
    Il semble que l’Eglise se décide enfin à réagir sur ces sujets, à “réparer” ce qui a été fait et à “prévenir” pour l’avenir. Il était temps. Et tout arrive ! Malgré la détermination convaincante de Mgr Le Gall et toute la bonne volonté qu’il déploie, le doute n’est plus permis et à aucun niveau, et je reste convaincue qu’aucun homme d’Eglise, quel qu’il soit, ne doit pouvoir se retrouver seul avec des enfants ou mineurs, et je préconise que des parents d’élèves ou laïcs de confiance (triés sur le volet par prêtres ET laïcs) doivent être présents à chaque rencontre entre hommes d’Eglise et enfants/mineurs.
    Ceci est valable même pour les rencontres entre Mgr Le Gall et les enfants mineurs victimes ( le doute n’est plus permis et à aucun niveau).
    Nous savons que les prêtres ont exercé des pressions sur les enfants pour les empêcher de parler.
    Cela ne doit JAMAIS pouvoir SE REPRODUIRE et il faut tout mettre en œuvre pour éviter cela. Il faut donc aller plus loin que ce que propose Mgr Le Gall, même si c’est déjà bien. Mais à mon sens ce n’est pas encore suffisant.
    J’ajouterai que les religieuses sont aussi concernées et qu’on en parle pas ou peu.
    Pensionnaire dans un établissement religieux pendant ma scolarité, en seconde, une religieuse a tenté des gestes tendancieux envers moi et je suis partie en courant lorsque j’ai réalisé ce qu’elle avait en tête. Je n’en ai jamais parlé à personne, et surtout pas à mes parents qui ne m’auraient jamais crue !
    Après cette expérience, je pense aujourd’hui que les parents doivent établir un code de confiance et de dialogue avec leurs enfants, les enfants doivent leur dire ce qui ne va pas en toute confiance.
    Ces codes de dialogue et de confiance doivent être appris aux parents dès que les enfants sont tout petits.
    Que ces actes se passent avec un homme d’église, une religieuse, un oncle ou un parent, un ami de la famille , etc…
    Lorsque ces actes se passent en famille (père par exemple), il est plus difficile pour l’enfant de se faire entendre de sa mère, car on sait que les mères sont souvent dans le déni afin de se protéger elles-mêmes, et là il s’agit d’inceste et de malveillance et c’est un autre sujet (tout aussi horrible sinon pire).
    Je prie pour toutes ces victimes et pour ceux et celles qui leur ont fait du mal, ils en ont besoin aussi.. et je prie pour que TOUT soit mis en œuvre désormais pour éviter ce type d’anomalie dans l’avenir.

  5. Je connais trop bien le Père Spina, je trouve scandaleux que on ne le laisse pas tranquille. Celles et ceux qui le connaissent, qui ont participé à des JMJ en Pologne avec des jeunes, aucun problème. Il a fallu cette triste histoire et regardez bien ce qu’est devenu ce jeune, je n’en dirais pas plus. Mais je demande que toutes ces histoires sur le Père Dominique Spina se terminent et demande expressément que l’on retire sur le web tous ces commentaires calomnieux. Par contre je demande aux personnes compétentes de me transmettre son adresse ou n°de téléphone, car je souhaite revoir le Père Spina, même sa famille n’a plus de nouvelles. Merci pour ce service de la part de quelqu’un qui connaît bien le Père Spina et que nous apprécions énormément. Ma dernière visite au Père Spina était aux obsèques de son ancien curé de Jurançon à Lourdes du Père René Bourdalé-Dufau.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »