En Une

L’omerta continue de régner dans les instances dirigeantes de la CEF

Article précédent
Mgr Jaeger bénit les motards
Commentaires (9)
  1. Joel dit :

    Voyons, Mgr Pontier a trop à faire à s’agiter en discuterie avec le Président “tout mou” de la Ripoublique qu’à répondre aux courrier de Paix Liturgique.
    En gros: circulez, y’a rien à voir!

  2. charles dit :

    Insistons, ne nous lassons pas de demander justice encore et encore (tout en mettant les formes) aux évêques à commencer par Mgr Pontier et ses adjoints.

    Tôt ou tard cela portera ses fruits.

  3. Observateur dit :

    Que de faux problèmes au sein de notre Mère Eglise! De faux combats qui n’aboutissent à aucun témoignage qu’attendent le monde et les sociétés de la part des chrétiens, les autres ”Christ”. Si le combat serait de remettre toutes les églises abandonnées en normes pour loger les sans-abri de nos paroisses respectives: voilà le bon combat! Si on pouvait interpeller la Conférence épiscopale de France pour un bon accueil des prêtres missionnaires appelés faussement et avec mépris ” prêtres étrangers ou prêtres venus d’ailleurs”: voilà le bon combat! Si on pouvait interpeller l’Eglise sur l’injustice criante en voyant les clercs pédophiles, homosexuels et concubins communier au corps au sang du Christ, alors que les divorcés remariés ou les accidentés de la vie chrétiennes sont privés de la communion: voilà le bon combat! Si on pouvait interpeller l’Eglise de France sur le fait que, face aux actes immoraux reprochés aux clercs, les autorités doivent démissionner sans hésiter pour le bien de tous; doivent cesser de se défendre, elles doivent immédiatement remettre les coupables à la justice, les réduire à l’état laïque et indemniser les victimes qui le veulent: ainsi on mettra fin à la honte qu’endure le peuple de Dieu en voyant les prétendue autorités de l’Eglise se défendre devant les actes de pédophilie au lieu d’en pleurer et de démissionner pour le bien de tous: mais les coupables s’accrochent à la prêtrise, ils détruisent la foi et la vocation des autres sans pitié: voilà le bon combat qui consiste à les dénoncer pour qu’ils laissent tranquille l’Eglise… Mais vouloir dire qu’il y a une liturgie meilleure que les autres est un faux débat: il n’y a pas de liturgie moderne ni traditionnelle ni progressiste aux yeux e Dieu. D’abord, parce que, le mot ”liturgie” n’est pas d’origine chrétienne; c’est un mot d’origine grecque: “un service public”; ensuite, quelle que soit la forme de liturgie, dans n’importe quel rite latin, byzantin, alexandrin, congolais, araméen, camerounais, etc., le contenu reste le même, c’est-à-dire la célébration de trois mystères de Jésus: sa vie, sa mort et sa résurrection…Enfin, le Christ n’a conseillé aucune forme de liturgie, car il savait que chaque peuple, après la Pentecôte, après avoir reçu les dons du Saint Esprit, sera capable de célébrer ses trois mystères dans une forme du terroir, facile à manier pour la compréhension de tous, car, pour croire, l faut comprendre ce que dit la Parole de Dieu plutôt que de se contenter de belles mélodies grégoriennes sans comprendre: c’est ici que nous devons reconnaître le mérite de Jean XXIII, le saint Pape, car c’est lui qui a permis à l’Eglise de mettre en pratique les acquis de la Pentecôte de l’an 30 grâce au Concile Vatican II (1962-1965)…Le reste de nos combats vient du Malin qui cherche à diviser pour mieux régner…Vivons l’Evangile de la vie, de l’amour, de la paix, du pardon et de la réconciliation en attendant la finale, c’est-à-dire la mort… On connaît la matière première du jugement dernier dans Matthieu 25; la liturgie n’y figure pas: “J’avais faim, j’avais soif, j’étais malade, j’étais en prison, j’étais étranger…et vous m’avez donné à manger, à boire; vous êtes venus me visiter; vous m’avez accueilli….Vivons ainsi et nous serons vraiment des chrétiens selon le cœur de Dieu et non pas selon telle ou telle forme de liturgie.

    1. Philomène dit :

      Vous semblez idéaliser “les prêtres missionnaires” venus de pays étrangers; apparemment, vous ignorez, qu’en Afrique, des prêtres et même des évêques ont ouvertement concubines et enfants, et que les autorités ecclésiastiques, y compris le Vatican, ferment les yeux. Vous semblez aussi ignorer qu’il y a beaucoup de corruption dans les églises africaines et qu’ il s’agit aussi d’une émigration économique parce que ces prêtres ne mangent pas à leur faim et ne peuvent pas se faire soigner dans leur pays; pour eux, entrer dans le clergé est une promotion sociale pour s’en sortir; idem pour les religieuses.
      Je ne sais pas comment sont accueillis “les prêtres missionnaires” dans les autres diocèses, mais je peux vous assurer que dans celui d’Evry de Mgr Dubost, ils ont tous les honneurs ainsi que les religieuses.

    2. Chris83 dit :

      Je suis d’accord avec vous concernant le mot liturgie, les premiers chrétiens avaient un autre mode de fonctionnement, la liturgie “appliquée” en rite latin pendant des siècles nous a marqués dans notre enfance, les anciens ne se sont pas reconnus dans la nouvelle liturgie en français. Dans ma paroisse par exemple le curé avait repris certaines prières,par exemple le gloria, en latin, “tollé” de certains pratiquants lui demandant de cesser ces pratiques “intégristes”… vous voyez là un exemple de ce que les mots chrétiens : charité, paix, Amour entre frères veulent dire! Je suis parfois découragé quand je constate le comportement de nos “frères”… même à l’église.
      Ne nous arrêtons pas à des zizanies de langage mais par contre luttons contre la dérive actuelle de certains mots fondamentaux qui changent le sens des paroles Sacrées de Notre Seigneur Jésus Christ qui nous sont parvenus par le Nouveau-Testament, n’est-ce pas cela qui est important?

  4. Denis Merlin dit :

    “Opus justiciæ, pax”. L’œuvre de la justice, c’est la paix. Il n’y a pas de paix car il y a “schisme capital”. Condamnation par les actuelles générations des générations de catholiques précédentes. Cela ne peut se faire que par la violation de la liberté religieuse dans l’Église par le pape et les évêques. Cela se voit partout, dans l’architecture, dans la liturgie, dans la liberté d’éducation, dans la condamnation de la piété.

    Je me sens très mal dans les célébrations totalitaires du missel de Paul VI. Vive la liberté religieuse, vive la liberté de conscience !

  5. A.F dit :

    La CEF est le pire ennemi du Catholicisme en France.
    Encore plus acharnés dans la destruction que les francmacs.

  6. karr dit :

    Laissez tomber ces gens,soutenons les véritables pasteurs qui ne devraient même plus participer à la CEF,que représente un Pontier ou un Vingt Trois?Même François ne semble pas intéressé par l’Eglise et l’épiscopat français,continuons à pratiquer dans la liturgie qui est la nôtre,prions pour qu’un accord soit trouvé le plus rapidement possible entre la FSSPX et le Pape et puis unissons-nous.
    Il y en a assez de ces vieux réac héritiers de mai 68,ils aiment leurs kermesses, qu’ils continuent,l’avenir ne leur appartient pas,ils ne brassent que du vent!
    Qu’ont gagné les Instituts Ecclesia Dei?Se prostituer ,ramper sans cesse,non ce n’est pas cela la Sainte-Eglise:
    nous assisterons à la chute de ces vieux débris modernos comme à celle du mur de Berlin,la Divine Providence est surprenante!

  7. Denis F dit :

    ASSEZ de ces “lanceurs d’alerte”!!!
    J’ai lu un article qui parle de nouveau mot pour délation, etc…
    Il importe de remettre la MORALE dans la vie publique, dans toute vie.
    (Et pas l’éthique!!!).
    Et quand à Paix Liturgique, que je ne connais pas, et dont je vais me rapprocher, qu’ils cessent de parler négativement!!!
    Ils devraient être “Veilleurs”, Apôtres, témoins, simples fidèles, croyants, chrétiens…
    Révélateurs…
    Etat, FM, islam et GÔchie confondus n’ont que faire de mots pour ce qu’ils abhorrent et alors même que rien ne viendra changer leur comportement et leurs sombres buts!
    En plus, quand on écoute, quand on écoute son coeur, son âme, et qu’on écoute Dieu, il n’y a pas besoin d’alerter alors qu’il suffit d’être soi pour comprendre, ne pas devoir être alerté!!!
    Aujourd’hui, demain, je préfère dénoncer, DIRE LA VERITE, plutôt que d'”alerter”, comme les girouettes!
    A chacun selon sa conscience, mais telle est la mienne.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »