En Une

Des travaux dans l’église Saint-Louis du Port-Marly : heureuse décision ou machination ?

Commentaires (6)
  1. Jacques jacques dit :

    Ça pue !

  2. Germain BERTRAND dit :

    C’est “quasi leo rugiens cicuit quaerens quem devoret” les gars !

    D’une épître de saint Pierre (1 Pierre, 5, 8)

    Dieu vous garde

    Garmon

    1. Denis F dit :

      “Soyez sobres, veillez; votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rode autour de vous, cherchant qui dévorer.”

  3. EFFAIGE dit :

    Un conseil ?
    NE remontez désormais plus AUCUNE quête ………….

  4. Denis F dit :

    Mieux vaut prévenir que guérir!
    Et heureux les fidèles qui peuvent participer à des saintes messes!

  5. Louis Janin dit :

    Merci au lanceur d’alerte, auteur de cet article courageux et loyal aux institutions chères aux Marlyportains. Quel dommage qu’une horrible faute d’accord ternisse ce bel article :
    “Il semble donc impératif qu’avant que ces éventuels travaux ne débutent des réponses claires et franches aient été apportées aux fidèles sur les points essentiels suivant : ”
    En effet, suivant est ici un participe présent qui ne déroge pas à la règle de l’accord des adjectifs. Voulez-vous en savoir plus ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »