Église universelle

Rome et la Fraternité Saint-Pie X: une confusion dans l’entretien ?

Commentaires (10)
  1. Rascol dit :

    Le pape a donné à tous les prêtres, pendant l’année de la miséricorde, l’autorisation d’absoudre le péché d’avortement, réservé ordinairement à l’évêque. Il a en outre donné aux prêtres de la fraternité St Pie X l’autorisation d’absoudre validement les péchés pendant cette même année. L’interview ayant été enrégistrée, je pense que le pape a seulement fait un raccourci involontaire entre ces deux autorisations distinctes. Ce lapsus, s’il y en a un , permet de vérifier que l’autorisation temporaire donnée aux prêtres de la FSSPX s’étend aux péchés d’avortement.

  2. Jacques jacques dit :

    Rien n’et très clair avec ce pape.
    Mais ce qui est sur c’est qu’il n’est pas clair, avec la foi catholique.
    Je pense qu’il faut s’en éloigner, l’éviter, l’oublier si l’on veut se protéger et protéger sa propre foi en Jésus Christ.

  3. Alberic dit :

    Si le Pape a accordé aux prêtres de la FSSPX d’absoudre validement les pêchés d’avortement ( et autres), et prolongeant ainsi au-delà de l’année du Jubilé de la Miséricorde, cela veut dire aussi qu’auparavant, ou jusque-là, ces prêtres ne l’avaient pas !

    1. Robert dit :

      Oui, ces prêtres ne l’avait pas !
      Pour des ” traditionalistes ” c’est cocasse d’avoir mentir a c’est adhères !
      Tout les sophismes ont été avancé vis-a-vis de leur adhèrent pour justifier ce qu’il n’avait pas ” La Juridiction ” .

      1. Nicolas dit :

        Il ne faut pas répondre immédiatement que les prêtres de la FSSPX n’avaient pas la validité d’absoudre. La FSSPX invoque l’Etat de nécessité pour justifier leurs juridictions extraordinaires. Maintenant cette juridiction extraordinaire qu’invoque la FSSPX est subjective puisque Rome déclare que la FSSPX n’est pas en Etat de nécessité.

        Seulement in concreto on peut se poser des questions: combien de prêtres hérétiques rencontrons nous dans les paroisses diocésaines? Si le Vatican affirme qu’il n’ y a pas d’Etat de nécessité, elle a le devoir de “faire le ménage”….

        Même raisonnement pour le mariage. Combien de prêtes diocésains enseignent le caractère illicite de la contraception lors des préparations de mariage par exemple? Le Pape lui même a dit que près de 50% des mariages étaient peut-être invalide…..et avec le chaos synodale ont peut dire que la situation a certainement empiré.

        Et enfin le Cardinal Bergolio avait lui même affirmé au supérieur du district d’argentine: “si vous avez envie que vos enfants perdent la foi, il suffit de les confier aux catéchistes du diocèse”.

        J’ai eu occasion de vous dire de ne pas être si catégorique envers la FSSPX, bref plus papiste que le Pape (voir commentaire précédent). Les lois de l’Eglise de doivent pas prendre le dessus sur le salut des âmes.

        1. Robert dit :

          C’est du sophisme amalgamé a du subjectivisme , car il y a pas de Juridiction extraordinaire !
          Mais simplement et a défaut de mission canonique , une juridiction de suppléance canonique point !
          Parallèlement , il y a point d’état de nécessité !
          Les clercs légitimes avec mission canonique du souverain Pontife sont là , dans chaque Diocèse de France !

          Toutefois , un éventuel état de ” nécessité ” ne peut que etre promulgué que par l’autorité légitime !
          Parallèlement : (Canon 2205§2.) Naz 1917 écrit :

          « La crainte grave et la nécessité, même relative, aussi bien qu’un grave dérangement [grave incommodum] comme règle générale enlèvent tout délit s’il s’agit de lois purement ecclésiastiques.

          Un éventuel état de nécessité n’abroge strictement pas les lois divines ainsi que naturelles !
          Et la mission Canonique est une exigence d’ordre divine ( loi divine de Jésus-Christ ) a moins que la FSSPX supposant que jésus-Christ c’est trompé pour notre époque !?

          Car d’évidence , vous pensez que la loi divine de Jésus-Christ et contraire aux saluts des âmes actuellement ! C’est blasphématoire et hérétique !

  4. balanine dit :

    Ce ne sont pas les Prêtres de la Tradition qui sont schismatiques, mais le concile V2 dans la mesure où la Tradition, continue ce qui se faisait depuis les Apôtres à la suite de N.S.Jésus Christ ! Point barre. Le concile V2 n’est que pastorale il faut aussi le savoir…..
    L’Eglise est la Maison de Dieu, là où IL réside … dans le Saint Tabernacle, toute personne doit avoir le recueillement, l’adoration et toutes les manifestations extérieures dues à DIEU ! Donc les palabres dans les églises, les serrements de mains, la Ste Eucharistie dans la main, le tutoiement, doivent disparaître ! Je sais que nous sommes en 2016, mais LUI le BON DIEU EST ! et nous LUI devons du respect ! LUI n’a pas changé et ne changera jamais.
    Quant à Sa Sainteté le Pape, il mélange le chaud et le froid et c’est très dangereux.

    1. Robert dit :

      Le concile V2 que pastorale ect…..
      il y a deux constitution Dogmatiques dans le dit concile et le Pastoral oblige autant !
      Sauf pour les protestants !

      1. Nicolas dit :

        Même s’il y a des constitutions dogmatiques il faut également voir le contenu et l’intention de ces textes (cf : Mgr Brunero Gherardini).

        http://disputationes.over-blog.com/article-31133534.html

        Enfin il y a des hiérarchies d’adhésions au concile entre les constitutions, décrets et déclarations. L’essentiel des textes critiqués par la FSSPX sont les textes de déclarations (liberté religieuse, œcuménisme, collégialité). Et enfin la constitution sur la liturgie n’a jamais demandé d’abandonner le latin (au contraire) ou de dire la messe dos à Dieu… Donc le paradoxe est que c’est le Pape et les Évêques qui n’obéissent pas à leurs propres textes…

        1. Robert dit :

          Que parmi vous il n’y ait pas de place pour l’orgueil du libre examen, qui relève de la mentalité hétérodoxe plus que de l’esprit catholique, et selon lequel les individus n’hésitent pas à peser au poids de leur jugement propre même ce qui vient du Siège Apostolique.

          Pie XII, déclaration aux jésuites réunis en Congrès à Rome, 10 septembre 1958

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »