En Une

Message de Mgr Bataille aux catholiques de son diocèse

Commentaires (5)
  1. Panetier dit :

    Il fait bonne impression cet évêque.
    Puisse-t-il être un homme de Dieu ayant le curé d’Ars comme modèle !

    Le Zénith n’est pas le meilleur endroit pour être intronisé, n’y-a-t-il pas de cathédrale à St Etienne ?

  2. Rhapso dit :

    “La paix soit avec vous”. Jusque là, tout va bien. c’est même réjouissant ! On s’attendrait presque à ce qu’il nous parle un peu du Christ, juste un peu … Mais non, il s’agit là encore de FRANCOIS, FRANCOIS et toujours FRANCOIS , jusqu’à l’indigestion. Celui-ci aurait -il déjà remplacé Celui-là ? Où en sommes-nous exactement ?
    Une chose est sûre. Bien que stéphanois, nous n’irons pas perdre notre temps dans ce nouveau Temple du Zenith. Mais plutôt prier à la même heure dans une chapelle digne de ce nom. Penser à le noter sur mon agenda …

  3. Théofrède dit :

    il me semble difficile à un évêque qui prend ses fonctions de ne pas parler du pape qui l’a nommé
    en revanche, j’ai remarqué qu’il parlait de la “réalité de l’histoire” de son diocèse; celui-ci est un démembrement récent du diocèse de Lyon
    penserait-il à y restaurer le rite lyonnais, rite que pratiquait justement le saint curé d’Ars, qui fut celui des paroisses du diocèse jusqu’à l’instauration du rite romain à la sauce de Paul VI, ce qui n’est pas le cas des soi-disants traditionnalistes qui implantent dans le diocèse le rite romain antérieur, dit de Pie V, ce qui en l’espèce constitue une innovation encore plus récente

    1. sygiranus dit :

      Le “rite romain” fut restauré par le Pape saint Pie V à la suite du concile de Trente afin de couper court aux inventions entraînées par la Réforme, et donné par lui, ad perpetuam à l’Église en remplacement de tout autre rite datant de moins de 200 ans. Ces rites plus anciens furent conservés légitimement en divers lieux, dont le rite lyonnais dans la province du même nom. Après le concile du Vatican (le vrai !) au cours duquel fut caractérisée l’infaillibilité pontificale, son champ et la façon de l’exercer, en signe d’union avec Rome et d’affirmation de l’autorité pontificale, l’usage du “rite romain” fut expressément demandé aux clercs de cette province, notamment par Mgr de Langalerie, évêque de Belley et confesseur du Curé d’Ars.
      Disons que le taxer de sectateur de SS. Paul VI est une erreur de perspective… affligeante !

  4. Brigitte dit :

    Bien d’accord avec Rhapso!!! Merci à lui pour son commentaire comme on aimerait en trouver souvent….

    Pour tous ceux qui sont fidèles à leur foi et respectueux de leur raison, l’heure est à la résistance.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »