En Une

Ecole : la dissidence inquiète l’APEL

Commentaires (8)
  1. toto dit :

    l’APEL comme la CEF ce sont des mollassons, ils ont peur de leur ombre, le respect humain les paralyse. Ils croient que leurs adversaires ont raison. Ce n’est pas ainsi que nous pouvons gagner les batailles de cette guerre sans pitié pour ou contre le salut des âmes.
    Cela ne veut pas dire que “parents pour l”‘école” ne soit pas aussi manipulé par des petits malins qui utilisent les bonnes causes pour des buts moins louables.

    1. Courivaud dit :

      aussi mollassons que les manifestants de la “manif pour tous” : c’est tout dire !

  2. François dit :

    Un grand bravo à l’initiative de Jérôme Malcouronne, qui est remarquable et essentielle. Il est indispensable de réagir face à la position hallucinante de M Balmand de donner son adhésion à la réforme du collège qui est une honte. Et dire que, qui plus est, M Balmand est placé sous la tutelle de la CEF qui se couvre totalement de honte à soutenir cette réforme par M. Balmand interposé. Ces catholiques de gauche ne sont pas seulement des mollassons: ce sont surtout des esprits faux et par là des hérétiques de fait.

    1. Courivaud dit :

      il aura fallu attendre un an pour réagir ? C’est vous dire si les parents d’élèves sont des mollassons !

  3. jejomau dit :

    Si l’APEL était positionné à Droite, elle ne serait pas inquiète ! Bien fait !

  4. fg dit :

    Si l’on confronte la pensée sociale de l’Eglise d’aujourd’hui et l’encyclique Rerum Novarum de Léon XIII qui définit la doctrine sociale de l’Eglise (universelle et intemporelle), on a deux documents bien divergents. Cette affaire Balmand est révélatrice de la crise que nous vivons depuis 50 ans.

  5. yr dit :

    Beaucoup de nos contemporains aiment être reconnus et avoir une position qui les met au premier rang dans les associations ou autres organismes. Dans l’ambiance actuelle de grande confusion morale ils oublient vite malheureusement à quoi ils servent et pourquoi ils sont à ces postes.
    L’A.P.E.L en est un bel exemple. Il a été fondé à l’origine pour représenter les parents d’élèves et garder une opinion critique sur l’enseignement donné aux enfants, étant le garant auprès des familles que cet enseignement n’irait pas contre leur responsabilité première dans l’éducation de leurs enfants.
    L’A.P.E.L. n’a pas été créé pour que la C.E.F. diffuse ses directives modernistes auprès des écoles et par là son soutien aux anti-cléricaux qui nous gouvernent. Les évêques devraient garder un certain contrôle sur l’éducation chrétienne qui est diffusée dans les établissements privés sous contrat.
    Accepter sans critique la réforme du collège et le faire dans le dos des parents (même si beaucoup ne s’y intéressent pas) est criminel pour l’âme des enfants et méprisant pour leur rôle de premiers éducateurs de leurs enfants.

  6. Docteurangélique dit :

    Incroyable : une mini assoc’ et le brotonsaure gémit. Ils ne doivent pas être bien frais là-dedans.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »