Divers Jeanne smits

Belgique : la sédation palliative remplace l’euthanasie

Commentaire (1)
  1. Ma mère est décédée en 2005 “d’ un cancer” car elle étaitdeux opérations: tombée malade en 1998, anastomose puis traitement chimio très bien supporté.
    Un an et demi plus tard, métastases lobe supérieur gauche…..et ma mère, atteinte entretemps d’Alzheimer débutant, tombe.
    Fracture du fémur, opération, revalidation alors qu’ elle se nourrit mal, trop maigre, je m’ aperçois qu’ aucune perfusion nutritivr ne lui est mise.Elle se croit” dans une grande maison avec des domestiques( infirmières) qui n’ insistent pas quand elle. ne mange pas.
    Comme je remarque un dérangement intestinal, j’ en fais la remarque, étonnée pour quelqu’ un qui ne mange pas.On ne ” sait pas”.
    Le lendemain matin, alors qu’ elle ne souffrait pas de son cancer, j’ apprends son départ à cinq heures…..84 ans….je me suis renseignée pour savoir deQUOI elle était réellement décédée…..comme je ne sais si elle s’ est laissée mourir( de faim) malgré ce que nous apportions des aliments autres qu’ elle refusait….je ne sais par le docteur qu’ une chose: cinq ans après la déclaration d’ un cancer,on a donc un sursis.Sauf que je ne comprends ni ne sait si son coeur a lâché ou si elle a décidé de mourir de faim( elle ne parlait pas beaucoup)mais je me suid toujoursdemandé si ” on l’ avait aidée”.
    Il a été bien difficile de savoir ce qui s’ est passé: a-t-elle appellé en pleine nuit?
    Dormait- elle?
    Je me suis posée cette affreuse question de l’ euthanasie mais je ne connaissaispas la “sédation ” qui ôte la vie…..je me poserai la question sans arrêt…..

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »