Divers Jeanne smits

Royaume-Uni : deux « mères » à l’état civil

Commentaire (1)
  1. Anonymous dit :

    Bonjour Mme Smits,

    Je suis chroniqueur au Nouvel informateur catholique, au Québec.

    Lorsque j'ai donné naissance à notre fils en 2009, mon mari et moi avons découvert avec stupéfaction que le formulaire officiel du Directeur de l'état civil québécois, “La Déclaration de naissance” avait enlevé le mot “père” pour y substituer le mot “autre parent”.

    C'est ainsi qu'au Québec, deux lesbiennes peuvent sans aucun problème être les deux “mères” de leur enfant sans qu'on puisse connaître le père.

    J'avais écrit un papier à l'époque à ce sujet.

    Ce changement par le Directeur de l'état civil a été fait sans que le moindre questionnement ait eu lieu. Et je suis persuadée que les Québécois n'y voient que du feu. De toutes façons, si un citoyen osait dire quelque chose, il se ferait taxer d'homophobe.

    Nous pouvons donc ajouter à notre liste, le Canada.

    Très cordialement,

    Brigitte Bédard
    journaliste indépendante

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »