Non classé

Info – Un prêtre américain sur Amoris laetitia

Commentaires (15)
  1. Rébécca dit :

    Et bla-bla-bla …. On se rassure en parlant entre nous de “la loi”, on juge “qu’elle est bien, juste et qu’il faut la respecter ” oui, nous sommes tous d’accord .
    Le Pape François avance en eau profonde … Celle de la Miséricorde de Dieu pour chacun de nous, du don de son Fils pour chaque âme …chaque personne !
    La façon d’écrire du Pape est d’abord en compassion avec chaque âme qui aspire à Dieu ; Il ne se pose pas en juge avec un regard extérieur mais bien en pêcheur repenti (renouvelant l’accueil de la Sainte Volonté du Père à chaque instant de sa vie) accompagnant les pêcheurs que nous sommes vers notre propre rédemption … Si on écoute et regarde ce Pape autrement qu’avec une écoute et un regard intérieurs, propres à ceux qui se laissent guider par l’Esprit Saint, on n’est pas capable de comprendre le Pape François ,
    Pourquoi s’évertuer …s’obstiner à chercher la petite bête alors que nous devrions mettre tout en œuvre … Tout en Œuvre pour les personnes en recherche de leur rédemption . On enlève rien à la loi, on l’a met nous même en pratique et nous cheminons avec les autres pêcheurs jusqu’à ce qu’ils puissent, par eux même, accueillir l’Amour infini de Dieu pour eux et ainsi s’engager dans la voie de leur propre rédemption .
    Pour discerner le confesseur aura sa confiance en Dieu bien éprouvée ! … Mais n’est ce pas sa mission de discerner ?!

    1. sygiranus dit :

      Et bla-bla-bla…
      “Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa Justice, le reste vous sera donné de surcroit !”
      La Justice de Dieu passe par le respect de ses commandements. Sa Miséricorde s’applique ensuite au pécheur repentant. Tout le reste n’est que verbiage, même s’il est papal !

      1. Rébécca dit :

        N’avons nous pas un devoir fraternel ?
        Dans un monde où c’est chacun pour soi, je rends grâce à Dieu pour ce Pape qui nous invite à écouter l’appel pressant de Jésus en chacun de nos frères .

  2. Hervé Soulié dit :

    Oui, mais en ce domaine il faudra attendre le prochain pape pour remettre l’Église sur de bons rails.
    Prions le Seigneur pour que l’épreuve actuelle soit s’il est possible abrégée.

    1. Rébécca dit :

      Actuellement le Pape François offre sa vie à la suite du Christ pour la Sainte Eglise !
      Heureux sommes nous si nous en prenons conscience .

    2. Isabelle dit :

      Je pense qu’il faut être conscients actuellement que Georges Soros ne donne pas son argent pour rien aux évêques et archevêques protégés du Pape sans intérêts et l’épreuve actuelle risque de durer longtemps. Les conciliaires magouillent beaucoup avec ce notoire infâme individu et avec d’autres suppos de satan. Oui prions beaucoup pour que le prochain Pape offre sa vie à la suite du Christ pour remette l’Eglise Catholique sur le bon chemin et sauver toutes ses brebies qui en ont bien besoin.

  3. Jean-Baptiste dit :

    La miséricorde ne consiste pas à chercher à justifier l’inconduite des hommes. Celui qui ne vit pas dans les sentiers de la justice sera condamné au châtiment éternel : “Si le juste se sauve de peu, qu’en sera-t-il du pécheur ?”

    Et que l’on ne me cite pas l’exemple de Ste. Marie Madeleine ou d’autres, car elle, elle s’est repentie ; pas comme les pécheurs impénitents qui justifient leurs péchés.

    1. Rébécca dit :

      Seul Dieu sauve !!!

      1. Robert dit :

        Seul l’homme se damne !..

        1. Rébécca dit :

          Je ne suis pas d’accord Robert ! …. Les forces du mal s’en chargent …l’Homme est bien trop petit pour se damner tout seul …il se con-damne.

  4. Pauvre pécheur que je suis dit :

    1-La saine critique sera toujours la bienvenue…
    2-De très bons arguments dans le texte pour améliorer et maintenir notre sainteté…
    3-Je crois que notre Pape veut avoir une Église qui se rapproche encore plus des pécheurs, c’est-à-dire une Église qui se veut un lieu de guérison ou un hôpital ouvert pour tous sans chercher à tomber dans la perversité et ou devenir permissive…
    4-C’est au Magistère à prendre la bonne décision dans une saine justice et de regarder,avant tout, nos actions à l’interne pour mieux les exposer à l’externe…
    5-Il ne faut pas tout voir nécessairement avec un oeil mauvais mais avec un regard qui reflète nos propres faiblesses à tous…
    6-C’est bien vrai que l’on cherche à éliminer Dieu dans nos sociétés…
    7-La bonne prière est de mise en ces temps difficiles…

  5. Guillaume dit :

    Rébécca dit : ” Et bla-bla-bla …. On se rassure en parlant entre nous de « la loi », on juge « qu’elle est bien, juste et qu’il faut la respecter » oui, nous sommes tous d’accord”.
    On ne parle pas entre nous de nos lois à nous. On parle de la loi du Seigneur. Si vous remarquez les évangiles de toute cette semaine, vous constaterez qu’elles nous invitent à beaucoup de vigilance par rapport à l’observance des préceptes de notre Seigneur.
    Notre Seigneur ne veut pas la mort du pécheur, mais que le pécheur se repente et qu’il ait la vie éternelle. Si quelqu’un souhaite continuer volontairement à rester dans le péché et pire parce que c’est le pape, le vicaire du Christ l’a dit, vous vous rendez compte des dégâts pour son âme et sa vie éternelle qui risque être compromise. Je ne sais pas si le Pape mesure les conséquences de ce qu’il dit. Il est bon que le chrétien soit conscient de son état de pécheur, qu’il se batte pour en sortir. Il peut ne pas réussir, mais au moins, il aura essayé. Et c’est véritablement à ce moment précis qu’intervient la miséricorde de Dieu dans la toute puissance.

    1. Rébécca dit :

      Guillaume, Si je pleure avec le pécheur …ou parfois même à sa place, si je demeure patient (Dieu l’est infiniment plus avec moi) … Si je laisse l’Amour de Dieu traverser mon coeur pour rejoindre ce frère et si je reste confiant en Dieu, lEsprit est déjà à l’œuvre pour le sauver .
      La grande et l’unique bataille que j’ai à mener est celle d’accueillir la Volonté du Père pour moi .
      “Si quelqu’un souhaite …rester dans le péché” c’est que pas assez de Chrétiens aiment le BonDieu pour lui .
      Et c’est là notre défis de gens d’Eglise : trouver des moyens d’entourer les brebis perdues de notre prière confiante . .. Les prêtres discernent, nous, nous avons reçu gratuitement …donnons gratuitement .
      Oui, la loi du Seigneur est nôtre puisque nous l’accueillons chaque jour . Oui c’est de la folie, mais quand nous finissons par accueillir la Volonté du Père, le pécheur meurt à lui-même pour devenir un frère, une sœur de Jésus . Quelle joie !

  6. Denis Merlin dit :

    Il me semble que l’on exagère beaucoup la portée de Amoris lætitia. Finalement que dit cette note 351 ? Elle dit que dans le cas où un(e) pénitent(e) vient se confesser, le prêtre devrait non pas juger sommairement et brutalement et s’enquérir du cas avec soin, avec patience, avec charité et sans esprit de système et examiner si, dans certains cas, il ne serait pas possible d’accorder l’absolution et par conséquent d’autoriser la communion si le prêtre constatait que c’était possible. Aujourd’hui le plus souvent les prêtres ne connaissent pas la situation de leurs pénitents en dehors de ce que leur avoue les pénitents, après avoir examiné leurs consciences. Cette conscience qui est finalement la plus haute autorité au monde.

    Même, si je l’accorde, les expressions utilisées ce texte sont souvent agressives et désobligeantes pour les prêtres. Ce qui ne facilite pas sa réception.

    Ayant vécu indirectement le cas d’une jeune fille qui cessa toute pratique religieuse du jour où le prêtre lui refusa l’absolution provisoirement (dans l’esprit du prêtre, c’était provisoire) en y mettant la condition qu’elle aille à la messe quelques dimanches (elle s’accusait d’avoir manqué la messe les dimanche), alors que connaissant son cas (famille non-pratiquante ou peu pratiquante) il lui était probablement difficile de décider d’aller seule à la messe en bravant les habitudes familiales. Donc je comprends parfaitement AL. La personne fait l’effort de venir se confesser, le pape demande aux prêtres d’être très délicats, très compréhensifs et de guetter tout signe, même faible, de repentir pour donner l’absolution et autoriser la communion. Il n’y a vraiment pas de quoi monter sur se grands chevaux !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »