En Une

Triste automne… Avant la réunion de Lourdes – octobre 2016

Commentaires (10)
  1. aneto dit :

    Oui…il faut demander à l’Esprit Saint se les remettre dans le bon chemin et grand merci à tous nos bons Pères qui ne se sont pas égarés.

  2. babacool dit :

    tout est dit

  3. fg dit :

    Sévère, mais juste.

  4. GéFio dit :

    Bravo et merci. Contrairement à l’hypocrite adage “toute vérité n’est pas bonne à dire”, cet article est des plus éclairants, en ces temps où les églises se vident. Espérons (vœu pieux!) qu’il sera lu par l’ensemble de nos pasteurs, quelque soit leur échelon hiérarchique. Certains y verront un vif encouragement. Quant aux autres, hélas les plus nombreux, qu’ils aient le courage (devrais-je en douter!) de se regarder dans la glace et de faire leur auto critique en toute humilité. Assez de pharisianisme, d’auto-suffisance, de politiquement correct, de soumission aux groupes de pression, d’opportunisme, de discours lénifiants et inutiles tout juste bons à pactiser avec le Diable, décourager les brebis et les perdre.
    Tout en montrant du doigt (ex. la CEF!), monsieur G. Champenier a la “bonté” de ne nommer personne, mais pour qui suit, s’informe (merci à Riposte Catholique entre autres!), et médite objectivement l’actualité, il est facile de s’y retrouver.
    Personnellement, ma foi est, par Jésus, ancrée fermement et exclusivement à la Source Vive de l’Evangile, je suis avec joie et gratitude les bons pasteurs que j’ai identifiés, et n’ai, ne leur en déplaise, que mépris et pitié pour les autres.
    Donc au plaisir de vous lire de nouveau Mr Champenier.

  5. Jacquesjacques dit :

    “… il aurait fallu élever corrélativement le niveau de la sélection et de la formation.”
    Le pape lui même est concerné.

  6. Jehan dit :

    Pamphlet d’un rabat-joie qui étouffe le feu de la charité, de l’espérance et de la foi.

    1. GRIMONPREZ dit :

      Comme vous avez raison : un site de “rabat-joie”. Après tout “on a les responsables que l’on mérite”. Et si tant d’évêques ne vous plaisent pas, vous n’avez qu’à vous en prendre à vous-mêmes.

  7. Hervé Soulié dit :

    Bien vu et bien écrit !

  8. Jean-Baptiste et Thomas More dit :

    Tout cela est parfaitement vrai et bien dit.

    Mais j’ajouterais un point qui, est à mes yeux plus grave encore que tout, c’est qu’on les voit tous courir derrière le pape y compris lorsque ce dernier se trompe de manière gravissime, ainsi que c’est le cas avec Amoris laetitia qui est à la fois une insulte à la raison (les propos sont incohérents à peu près tout le temps) et une insulte à la parole du Seigneur, particulièrement sur les commandements, dont la portée est relativisée et qui sont transformés en simple idéal, ce qui est contraire à la radicalité de l’Evangile. On est en pleine hérésie et au niveau du pape lui-même, ce qui crée une situation gravissime, sans doute le situation le plus grave de toute l’histoire de l’Eglise.

    Or, semble-t-il, il n’y a pas un seul évêque dans l’Eglise qui est en France pour le voir, et encore moins pour le dénoncer!

    Notre Eglise est entrée dans la nuit, infiltrée qu’elle est aujourd’hui par le relativisme profond de plus en plus dominant dans le monde, un relativisme qui a atteint sa forme la plus achevée sous la forme de nier la pertinence des lois de la raison elle-même. Forts de ce mépris de la raison, nos hiérarques ecclésiaux, et jusqu’au sommet de la hiérarchie, ne savent plus parler autrement qu’en enfilant les sophismes.

    Tout est consternant d’un bout à l’autre. Certes, l’Eglise finira bien par s’en remettre, mais quand? Et d’ici là, quel temps perdu! Et que de malheur accumulé!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »