Summorum Pontificum

Brève: A propos de Bayonne

Commentaires (4)
  1. Théofrède dit :

    voudriez-vous nous faire croire que l’évêque de Bayonne est un affreux progressiste ?
    vous avez déjà essayé de le faire avec l’évêque du Puy qui, lui, a consacré à la forme extraordinaire du rite romain une chapelle de sa ville épiscopale, ce que n’avait manifestement pas osé son prédécesseur

  2. Joel dit :

    Connaissant bien la situation à Bayonne, plusieurs remarques:

    – Il est dommage de taper ainsi sur le clergé de la paroisse de Bayonne centre, le curé et le Fraternité St Thomas Becket ont souvent été victimes de discrimination honteuse que ce soit dans les médias, ou dans la bouche de leur confrères basques, voire de laïcs soixante-huitards.

    – le nombre de personnes pratiquant la forme extraordinaire à l’église St Amand n’est pas très important. On est loin des foules des paroisses tradis des grandes villes.

    – La plupart des paroissiens de St Amand pratiquent dans les deux rites et vont dans les autres églises bayonnaises .

    – Notons également que ces paroissiens semblent très peu impliquer dans la vie paroissiale, à partir de ce moment là il ne faut pas venir se plaindre si des décisions sont prises sans que la communauté “tradis” ait été concertée.

    – Découle de ce manque d’implication un grand manque d’unité entre les paroissiens , je garde encore en mémoire il y a quelques années ce prêtre de St Amand qui avait demandé à ce que les gens aillent vers des personnes qu’ils ne connaissent pas pendant un pot servit sur le parvis. En cela rassembler les paroissiens des 3 clochers que compose la paroisse peut étre une bonne idée.

    – Non, il ne sera pas question bientôt d’une messe Paul VI en grégorien! Les prêtres de la Fraternité St Thomas Becket sont formés aux deux formes du rite romain et connaissant le curé de la paroisse Notre Dame de l’Assomption , qui célèbre lui aussi la forme extraordinaire, ce n’est pas un projet.

    – La suppression de cette messe le 10 septembre est un fait exceptionnel à Bayonne.

    Tout cela n’est qu’une opinion personnelle n’engageant que moi.

    1. Merci de votre contribution et de vos précisions. Notre propos est surtout d’illustrer un fait… qui est loin d’être isolé dans certains diocèses. SP

    2. fg dit :

      Il est vrai que la pastorale à St Amand est un peu minimaliste.
      Les chants du propre sont rarement chantés (introït, graduel…) et les kyriale, hors messe des anges, ne sont pas bien maîtrisés, ce qui reflète un manque d’engagement des fidèles.
      Mais tout peut changer rapidement.
      Ceci dit, il y a toujours la chapelle des naufragés desservie par la FSSPX, avec les moyens du bord (pas d’orgue, chœur improvisé), mais qui compte des fidèles qui ne demandent qu’à embellir la liturgie.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »