Perepiscopus

Le diocèse de Grenoble-Vienne compte 220 prêtres

Commentaires (2)
  1. JK dit :

    En France, des prêtres malades dans une société malade. Qu’ils aillent donc prendre des leçons de santé en Syrie, à Maaloula par exemple, où le curé connait ses ouailles et ses ouailles le connaissent, où il s’occupe de leurs besoins matériels et spirituels sans avoir besoin de psy!

  2. Tite dit :

    Le métier de prêtre !! ?? Je pensais que c’était un sacerdoce…

    Si un prêtre abandonne son “métier”, touche t’il le chômage ?

    Ces glissements de sémantiques sont ravageurs. Ils changent le sens des choses, des actes, et déforment la pensée… à moins qu’ils ne découlent d’une pensée déjà déformée. Quelle misère !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »