Le MRJC a trouvé des défenseurs

Download PDF

Le vicaire général de la Mission de France, le père Arnaud Favart, prend la défense du MRJC dans une lettre ouverte, vendredi 26 janvier. Il écarte la diffamation dont s’est rendue coupable le MRJC à l’encontre de la Marche pour la vie et valide en quelque sorte leur prise de position pro-avortement :

La prise de position du MRJC a quelque chose de dérangeant. Il serait tentant de l’écarter d’un revers de main, pour que l’eau ne soit plus troublée par quelques pavés impurs jetés dans la mare. Je n’ai pas envie de la recevoir comme une prise de position de plus dans la nébuleuse agitée des réseaux sociaux. Je l’accueille comme un cri jailli de la vie de femmes, d’hommes, de familles pris dans la tourmente. Je la reçois parce que je connais l’ardeur des jeunes du MRJC à promouvoir la vie dans les territoires ruraux désertés au profit des métropoles et de la compétitivité. Je sais leur engagement pour l’agro-écologie et le développement durable, pour la paix et le désarmement, pour l’éducation à l’initiative et à responsabilité. Je leur tends la main parce que je reconnais en eux quelque chose du rêve du pape François. Des jeunes chrétiens qui sentent l’odeur des brebis, qui se font hôpitaux de campagne au chevet des accidentés de la vie. Ils aiment le C de leur attache chrétienne, même s’ils n’en maitrisent pas toutes les arcanes théologiques. Au cas où nous l’aurions oublié, ils nous rappellent que l’injustice et l’exclusion n’évangélisent jamais.

Plus grave, Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers, relativise les convictions. Selon lui visiblement, il serait possible d’être catholique pro-avortement. Et surtout, il défend l’énorme subvention de 550 000 donnée par l’épiscopat au MRJC. Que l’épiscopat daigne donner alors 500 000€ à la Marche pour la vie…

15 comments

  1. CORDIN Jean-Marie

    Le communiqué du MRJC ne semble concerner que les femmes qui avortent alors que ceux qui se battent pour l’accueil de la vie pensent d’abord à l’enfant dans le sein de sa mère lequel ne bénéficie d’aucun droit et d’aucune protection !
    L’ambiguïté reste toujours dans une certaine confusion déjà dénoncée par Gaston FESSARD sj spécialiste du marxisme à propos de l’Action Catholique dans son livre posthume “Eglise de France prends garde de perdre la foi” publié en 1979 après sa mort en 1978, et présenté par le Père de Lubac : la volonté d’être à l;’écoute de toute pauvreté n’évite pas les égarements !

  2. C.B.

    Puisque l’épiscopat français est en mesure de subventionner à hauteur d’un peu plus d’un demi-million d’euros un mouvement qui semble pour le moins en délicatesse avec les points non négociables, j’orienterai vers des œuvres authentiquement catholiques la somme que je consacre aux besoins matériels de mon Église. Ce ne sont pas les besoins qui manquent!

    • theofrede

      le choix devient très difficile
      à la suite d’un embrouillamini informatique dont les conséquences au bout de deux ans ne sont pas encore réglées, je me suis trouvé totalement démuni, au point de ne pas savoir si je pourrais manger le lendemain; je me suis alors tourné vers la Conférence Saint Vincent de Paul et le Secours catholique, en leur demandant une aide que je leur proposait d’ailleurs de leur rembourser par la suite; le premier m’a répondu que je ne rentrais pas dans sa grille, mais m’a quand même fourni un panier de victuailles en me précisant qu’il ne serait pas renouvelé; le Secours catholique m’a purement et simplement mis à la porte
      j’ai cru constater en voyant les bénéficiaires que mon tort principal était de ne pas être musulman
      quant à la “grille” invoquée par le premier, elle me semble marquer une redoutable bureaucratisation
      j’ajoute pour être complet que le Secours populaire, qui ne reçoit pas directement, n’a même pas répondu au mail que je lui avais envoyé

      • Jean-Robert Coin

        Vous êtes manifestement un troll qui cherche à provoquer. Votre histoire de ruine personnelle suite à un “embrouillamini informatique” est à dormir debout.

  3. Leynaud

    La photo du père Favart est en soi révélatrice.
    Quant il parle de “jeunes chrétiens qui sentent l’odeur des brebis, “… ( surement pas galeuses ? ) on comprend mieux encore.

    Il est possible de lui envoyer un mail pour exprimer notre dégoût.
    3 Rue de la Pointe du Grand Chemin
    94170 Le Perreux-sur-Marne

    01 43 24 95 95
    communication@missiondefrance.fr

  4. BERTRAND

    L’une des choses importantes depuis des années est que les catholiques “votent”, dans l’Église, avec leur carnet d chèques. Des diocèses vendent les “bijoux de familles”, d’autres sont au bord de la faillite. Le monde catholique est traversé de mouvement s contraires, le bon et le mauvais Esprits sont à l’oeuvre.. Les effectifs diminuent, baissent, Relire l’histoire de Gédéon (Juges, VI et suivants).

    Les catastrophes à venir auront lieu, mais le petit reste vaincra, grâce aux anges de l’Éternel..

    Dieu vous garde.

  5. Bayard

    Je crois en l’Eglise “catholique et apostolique”, et à tout ce qu’elle nous a enseigné de l’évangile transmis par les Apôtres. Si elle “déborde” aujourd’hui comme le dit Mgr Wintzer, ce n’est plus celle à laquelle je crois; et je préfère rester fidèle au Christ que de suivre l’enseignement des pasteurs qui méprisent la religion qu’il nous a révélée, pour “vivre en paix avec tout le monde”, au point de laisser entendre qu’elle n’en est qu’une parmi d’autres. La paix régnait aussi lors de la construction de la tour de Babel. Dieu y a semé la division pour mettre fin à cette “paix” qui comme le dit saint Thomas, “était pernicieuse”.

  6. Michel HENRI

    J’ai 78 ans. Je constate que pour mes petits enfants l’IVG (même ceux élevés chrétiennement en allant au cathé et un peu au delà) n’a rien de choquant. Ils disent tout au plus: c’est ennuyeux d’y avoir recours car il faut aller à l’hôpital et c’est donc mieux d’utiliser un préservatif.
    Je suppose que les jeunes du MRJC sont comme eux. Il n’y aurait donc aucune intention négative dans leurs propos.

    Mon point de vue: sur les 40 dernières années, je n’ai jamais entendu un prêtre dire dans son homélie que l’IVG est un péché…..ni d’ailleurs les relations sexuelles hors mariage.
    Tous le jeunes mariés que je connais vivaient déjà ensemble avant leur mariage, souvent après avoir changé de partenaire une ou plusieurs fois.
    A force de vouloir “vivre avec son temps”, le clergé en France n’a t-il pas abandonné non seulement la morale chrétienne, mais une bonne partie du message évangélique qui va avec ? En ne gardant que ce qui est “politiquement correct”

  7. Pradayrol

    Les évêques qui défendent l’IVG le mariage pour tous , la Pma etc doivent être excommuniés car les Evangiles et Le Christ ont unepostion bien claire à ce sujet donc exit les franc maçons habillés de peau d’agneau!

  8. Hervé

    “Au cas où nous l’aurions oublié, ils nous rappellent que l’injustice et l’exclusion n’évangélisent jamais”. Il y a là , de la part d’Arnaud Favart un propos insidieusement calomnieux, fielleux. C’est odieux.

    Insidieusement, on donne à penser que du côté de ceux qui s’opposent au discours d’MRGC et qui défendent authentiquement le respect de la vie dans la fidélité à la parole du Seigneur, on accepterait l’injustice et l’exclusion! Honte, honte au mensonge et à là malhonnêteté.

  9. Marc

    “L’IVG est un échec à regretter et une souffrance à regretter et une souffrance à entendre”, nous dit Mgr Wintzer. Certes, mais justement en disant cela seulement, qui est vrai, et rien d’autre, on cache d’autres choses qui sont odieuses, ou on en sous-entend d’autres, de manière aussi odieuse. On est en plein sophisme, ce sophisme qui est dominant dans les discours de la-plupart de nos nos hiérarques ecclésiaux aujourd’hui.

    Ainsi, voici ce que cache ou sous-entend ces paroles:

    Cela cache, en omettant de le dire, que l’IVG, en ùême temps certes qu’il est un échec à regretter et une souffrance à entendre, est , et est d’abord une transgression gravissime du commandement de ne pas tuer. Le seul cas qui peut justifier cette transgression est celui où la vie de la mère est en jeu.

    Cela sous-entend, calomnieusement, ue ceux qui respectent ici l’Evangile sont des gens qui ne respectent pas la souffrance.

    Cela sous-entend aussi que les personnes qui acceptent de se faire avorter ne sont pas fautives, car si elles le font, c’est qu’elles ne peuvent pas faire autrement, puisque ce n’est pas de gaieté de cœur qu’elles le font. (Le coup du “ce n’est pas de gaieté de cœur”, on nous le fait aussi pour ceux qui divorcent).

    Y-en a marre de ces discours insidieux et mensongers tenus par nos clercs. Et ils s’étonnent, en étant aussi lamentables dans leurs discours, que les gens s’en aillent ailleurs.

  10. Chomard Jean Pierre

    Your comment is awaiting moderation.!!!
    what means.?

    On est en France ou quoi?
    Quand le CEF accorde de l’argent à des associations qui n’ont rien contre l’avortement … silence, on tue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *