En Une

Le MRJC au menu de la CEF le 29 janvier

Article précédent
La chute de l'Eglise en France
Commentaires (20)
  1. Christian dit :

    Un immense merci à Mgr Ginoux d’avoir lancé ce débat.

    Ce qui est à craindre , c’est que l’assemblée des évêques déploie maintenant des trésors de sophistique, c’est à dire de mensonge, selon son habitude, pour éluder le débat alors que ce débat est essentiel. De ces trésors de rhétorique sophiste, les premiers propos dont il est rendu compte ci-dessus offrent autant d’exemples!

  2. Emmanuel dit :

    Cette affaire illustre bien que l’Eglise qui est en France est en pleine dérive.

    On observe là en effet l’existence en son sein de positions différentes sur le point de savoir si l’acceptation de l’IVG est compatible avec l’Evangile ou non. Cette situation est aberrante, car il n’y a évidemment pas place pour des points de vue différents sur une telle question qui est clairement tranchée par la foi associée à un juste exercice de la raison. L’incompatibilité avec l’Evangile est incontestable.

    Prétendre qu’il soit normal qu’il y ait des points de vue différents sur une question de fond, une question de foi, comme celle-là, en disant qu’il est normal et qu’il est même bon que l’Eglise ne soit pas monolithique, qu’il est normal qu’il y ait en son sein des différences de sensibilité, est aberrant et mensonger.

    Car oui, il est normal qu’il y ait des différences de sensibilité dans l’Eglise, et oui, celles-ci ont matière à se traduire dans des différences de points de vue sur les méthodes ou sur la tac-tic, par exemple sur le point de savoir s’il est bon ou non de défiler dans la rue pour défendre ses idées. Mais non, des différences de sensibilité ne sauraient en aucune manière fonder des différences de point de vue sur ce qui se rapporte à la vérité elle-même, sur laquelle la foi et la raison appellent à un complet accord entre les membres de l’ Eglise.

    L’Eglise sera en pleine dérive, elle restera un BATEAU IVRE, tant que sa hiérarchie ne voudra pas voir cela, car pour ne pas voir cela, il faut avoir PERDU LA FOI, OU LA RAISON, ET EN REALITE LES DEUX CAR ELLES SONT INDISSOCIABLES.

  3. Martin dit :

    Une femme sur neuf meurt d’un avortement clandestin? Quel genre de substances consomme-t-il, ce M. Mandil? Je réfléchis sérieusement à verser mon denier au diocèse de Montauban plutôt qu’à celui où je réside…

    1. BMN dit :

      bonne idée !!!

  4. Castille dit :

    Boiteux……L’onomastique, parfois. Souvent……

  5. Dabilly dit :

    Le fond du problème est qu’il ne faut surtout pas dire que l’avortement est un péché mortel. Ce serait stigmatiser! Non, il vaut mieux plaindre un peu et laisser recommencer, comme cela les meurtres continuent et les femmes s’enfoncent elles-mêmes dans un mal être qu’elles remportent sur d’éventuelles futures naissances. Et le mal fait son chemin sur des générations. Mais chut, surtout pas de vagues.
    Quant à l’argent en effet une fois qu’on s’est rendu compte que notre denier a été mal employé, mal destiné, rien n’empêche de choisir un autre diocèse ou une autre paroisse. Il faut réaliser que maintenant tout arrive à la surface même si cela prend du temps.

  6. Dabilly dit :

    Et au fait, RND et RCF et KTO ont-ils évoqués cette affaire?

  7. Bayard dit :

    Le vrai débat est ouvert. Faut-il rechercher la paix au prix de l’abandon de la Vérité (paix sociale, paix des mauvaises consciences, paix des lâches peu enclins au combat…). en reconstruisant la tour de Babel? Les hommes vivaient alors unis et en paix, semble-t-il?…Dieu mit fin lui-même à cette “belle unité”, en semant la division (des langues),… pour mettre véritablement fin à cette paix qui était “pernicieuse” C’est saint Thomas d’Aquin qui l’affirme. Je suis bien de son avis!

  8. Hervé Soulié dit :

    La conclusion de cet article est la bonne : sauf excuses du MRJC et engagement ferme pour l’avenir, la CEF doit mettre fin à la subvention de cet organisme.
    Sinon, il faudra lancer une campagne auprès des catholiques pour qu’ils restreignent ou suppriment leur denier dit “de l’Eglise”, et qui est en fait dévoyé.

  9. Chomard Jean Pierre dit :

    L’argent que je donnai au Denier ira désormais à LMPT et la Marche pour la vie

  10. Jérôme dit :

    “S’il y a une vie à protéger c’est la vie de ces femmes-là”, nous dit François Mandil, en parlant des femmes qui meurent dans des avortements clandestins. Cette manière de dire les choses est absolument scandaleuse. Certes, il y a là un drame, mais on a l’air de dire, a contrario, que le fait de tuer les enfants près de naitre n’en est pas un! Cette formulation est odieuse.

  11. Jérôme dit :

    « Dans le cadre des projets nationaux de la loi bioéthique, je pense que les évêques ne veulent pas revivre la Manif pour tous, c’est-à-dire cette impression chez certains que la parole était monolithique. La CEF avait perçu ce malaise chez un certain nombre de catholiques. ». Encore une formulation inacceptable de François Mandil.

    Serait-ce tomber dans le monolithisme que d’avoir une vision commune sur les vérités de foi fondamentales?Dans le cadre de cette foi commune qui devrait être reconnue comme une évidence, reste toute la place pour une variété de sensibilités sur les méthodes, par exemple sur la question de savoir s’il faut défiler ou non, mais sur le contenu même de la foi, l’unité de vue s’impose radicalement. Alors, arrêtons de semer le doute avec cette histoire de la crainte du monolithisme, argument qui cache la perte de la foi, ou de la raison, et en fait des deux car elles sont indissociables.

    Autre chose que l’on voit transparaitre dans ce propos. C’est cette attitude de nos évêques qui, craignant la critique de celles de leurs ouailles, catho de gauche type La croix, qui ont perdu la foi et la raison, se croient obligés de les suivre…. C’est ce qui transparait dans le : “La CEF avait perçu ce malaise chez un certain nombre de catholique”. A ceux qui se trompent, nos évêques ont le devoir de le leur dire avec toute la charité et la pédagogie nécessaires, au lieu de les enfoncer dans l’erreur en leur emboitant le pas.

    Puisse cette affaire de MRJC faire émerger jusqu’au bout le problème et contribuer à ce que tous ces hiérarques ecclésiaux en plein aveuglement commencent à ouvrir les yeux.

    Espérons que nous aurons un compte-rendu de ce qui se sera passé dans la réunion prévue par la CEF sur cette affaire. Mais vous allez voir, ils vont peut-être faire leur cuisine à hui-clos. Et il faut d’ailleurs craindre que tout soit éludé et étouffé sous un amoncellement de langue de buis et pire, de sophismes, d’incohérences, et, ce qui revient au même, de mensonges, selon les bonnes vieilles habitudes, maintenant bien ancrées, de la maison.

  12. Julien dit :

    Quel dommage que le grand Molière ne soit plus là. Comme il saurait mettre à nu le petit jeu de la tartuferie et du sophisme de tous ces clercs affublés (pour eux, qui oublient leur foi et leur raison, c’est bien un affublement). Cela aurait contribué à ouvrir les yeux des fidèles, car trop peu nombreux sont ceux qui voient le manège de leurs évêques, puis des évêques eux-mêmes.

  13. Rostolan dit :

    Il faut cesser tout versement de denier du culte.
    Il ne sert au CEF qu’à financer grassement des mouvements de promotion de l’avortement – comme le MRJC (“Mouvement Rural de Jeunesse Catholique”) – ou le SGDF (“Scouts et Guides de France”) qui a signé et soutenu en 2016 la campagne haineuse du journal anti-sémite “La Croix” contre la candidature de Mme Le Pen à la présidence de la République.
    Cette dernière a recueilli plus de 11 millions de voix, qui n’étaient pas celles de la pseudo-élite possédante et sectaire du MRJC ou du SGDF !

    Un ancien scout, révolté par le soutien d’évêques à l’avortement.

  14. Jean-Baptiste dit :

    Il semble bien que certaines dérives de »l’esprit du Concile »soient encore présente dans l »Eglise en France, nous pouvons cependant remarquer que depuis une vingtaine d’années les nouveaux prêtres, même s’ils sont peu nombreux, manifestent un grand attachement à la doctrine de l’Eglise. Cela se voit également chez beaucoup de jeunes, sous l’influence de mouvements comme la Manif pour tous et surtout les JMJ. Le remplacement des tendances soixante-huitardes est en cours.

  15. Julien dit :

    Par Julien: erratum à mon précédent post

    Au lieu de seulement: “ces clercs affublés”, en ouverture de la deuxième ligne, lire:”ces clercs affublés de leur mitre et de leur crosse”.

    Nos excuses!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »