Summorum Pontificum

Nouvelles de l’Institut du Bon Pasteur

Commentaires (3)
  1. Il est très regrettable que leurs constitutions leur interdisent de célébrer autre chose que la forme extraordinaire…

    1. Il y a des centaines de communautés qui ne célèbrent que la forme ordinaire… alors que quelques communautés souhaitent conserver la forme extraordinaire et ne célèbrent que celle-ci ne me semble pas choquant… surtout dans le désordre liturgique actuel !
      SP

      1. Les deux situations me semblent absurdes. Summorum Pontificum (le motu proprio, pas vous) donne le droit à tout prêtre de célébrer les deux formes du rit romain. Au nom de quoi interdit-on aux uns comme aux autres de célébrer selon l’un ou l’autre missel ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »