Perepiscopus

« La laïcité est-elle un instrument politique ? »

Commentaires (2)
  1. Le Précurseur dit :

    Cette déviance sémantique sur le terme laïque m’agace vraiment. La “République” a pris en otage ce terme, faisant preuve d’inculture totale en la matière. J’explique :
    Qu’est-ce qu’un laïc ?
    En fait, au sein de l’Eglise Catholique, vous trouvez deux sortes de personnes dans l’assemblée. Vous avez les religieux (prêtres, missionnaires moines etc) qui disent la messe ET les laïcs qui forment l’assemblée des croyants qui assistent aux offices dans les églises.
    Donc un laïc, contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire, n’a jamais été un athée, un incroyant ou libre penseur mais justement tout le contraire c’est un croyant catholique qui assiste aux offices mais qui ni n’est pas prêtre ou ou moine.
    Alors chaque fois que j’entends parler de la République qui attachée aux valeurs de la laïcité, j’éclate de rire…

    1. Eve dit :

      Le Précurseur,
      Le terme laïc figurait déjà dans l’Ancien Testament. Il désignait ceux qui n’avait pas de fonctions religieuses.
      Le sens de “laïc” a été repris comme tel par la révolution et la république qui voulait se débarrasser
      du Dieu des Catholiques en tuant le Roi, la Reine, les Nobles et le clergé.
      les révolutionnaires et républicains ont changé le sens du mot, des modernistes.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »