L’Homme Nouveau revient sur le scandale du MRJC

Download PDF

Dans un article sur le prochain synode des évêques sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », L’Homme nouveau revient sur le scandale du MRJC :

“[…] Est-ce par son manque de convivialité que l’Église de France n’a pu récolter que très peu de réponses à la consultation demandée par le Saint-Siège ? Le Conseil pour la Pastorale des Enfants et des Jeunes (CPEJ) et le Service National pour l’Évangélisation des Jeunes et pour les Vocations (SNEJV), les deux officines expertes ès jeunes pour l’Église de France, ont ef- fectivement dû confesser que malgré tracts, sites internet et pages Facebook dédiées, le synode n’intéresse pas beaucoup les jeunes, pas plus d’ailleurs que les « chargés de pastorale » qui ont été peu nombreux à répondre, ceux qui l’ont fait étant, pour la plupart, déjà des catholiques convaincus… Alors que l’Église voulait justement aller chercher ceux qui sont le plus éloignés d’elle. Finalement, l’affaire qui a éclaté fin janvier autour du Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) aura aidé le synode à faire un peu plus parler de lui. Le 19 janvier dernier en effet, le MRJC a publié un communiqué pour se désolidariser de«la Marche pour la Vie» qui devait se tenir deux jours plus tard à Paris, qu’elle accu- sait de tenir des propos haineux et de remettre en cause le « droit fondamental » à l’avortement. Que le Planning familial tienne de tels propos n’étonne plus personne, mais l’affaire prend une tout autre tournure quand l’avortement est ainsi présenté par une association dont l’aumônier national est nommé par la CEF et qui a reçu, pour l’année 2016, 574 553 € de subventions de la part des diocèses. La CEF a donc profité d’une réunion avec les dirigeants du MRJC, prévue depuis longtemps pour le 29 janvier suivant, pour clarifier les choses. Le MRJC s’est dit désolé de la maladresse avec la- quelle il s’était exprimé, tout en disant combien il était nécessaire de « rouvrir » le débat sur l’avortement tandis que plusieurs évêques ont fait des déclarations publiques pour leur rappeler que le respect de la vie est un point non négociable de la foi catholique. Aurait-il suffi d’annoncer la suppression des subventions diocésaines au MRJC pour faire cesser la polémique ?

Un choix douteux

C’était sans compter l’annonce des noms des trois personnes choisies pour représenter la jeunesse catholique de France lors du rassemblement préparatoire au synode de mars prochain à Rome. Parmi eux, Adrien Louandre, 24 ans… et membre du MRJC. Le mouvement des Guides et Scouts d’Europe a donc publié un communiqué pour s’étonner non seulement de ce choix vu les prises de position récentes du MJRC mais aussi du fait qu’aucun représentant du scoutisme n’ait été choisi pour aller à Rome, alors même que les résultats de la consultation auprès des jeunes montraient combien le scoutisme était important pour leur vie de foi et le discernement de leur vocation. Alors Mgr Percerou, président du Conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes et évêque de Moulins, a fait savoir aux Guides et Scouts d’Europe qu’ils seraient représentés par l’intermédiaire de leurs fédérations internationales. Fin de l’histoire. C’est peut-être vite dit. Il se pourrait bien qu’un autre chapitre s’ouvre car la fin de non-recevoir adressée aux Scouts d’Europe, le maintien par les diocèses des subventions au MRJC et le flou qui entoure les échanges entre la CEF et le MRJC fin janvier continuent de faire couler de l’encre… Jusqu’à ce que le CPEJ et le SNEJV prennent acte que, dans l’Église au moins, le respect de la vie n’est pas une option ?”

14 comments

  1. Bouteiller

    je suis même étonné que lorsque l’on demande à son diocèse de donner la liste des associations qui sont subventionnées, nous ayons une réponse négative.
    la transparence ne semble pas être la première qualité de certain diocèse. or pour les campagnes de Denier du Culte, il paraît évident que la transparence est indispensable, sinon il ne faut pas s’étonner que le montant des dons soit en baisse.
    il est largement temps que les Evêques ou Archevêques se rendent à l’évidence que la “politique” développée depuis 50 ans a contribué à vider les églises et l’Eglise. il reste aujourd’hui les personnes agrées, qui sont en voie de disparition… Les jeunes quand à eux sont moins nombreux et donnent peu au denier!!
    Réveillez vous!

  2. Rascol

    Au lieu de se scandaliser, il vaudrait mieux s’interroger et essayer de comprendre . La pratique religieuse s’est effondrée au milieu des années 60. Le concile n’en est pas la cause: seulement le déclencheur d’un décrochage qui aurait eu lieu de toutes façons. Le même phénomène s’est produit chez les luthériens et les anglicans. Toujours en commençant par les jeunes. Reste à savoir pourquoi l’enseignement de l’Eglise s’est si peu transmis dans les générations nouvelles.

  3. Hervé Soulié

    Vous observerez que la CEF fait le dos rond et ne bouge toujours pas.
    Elle pourrait faire un geste, réduire sa subvention au MRJC et au MRC, qui promeuvent l’avortement et la culture LGBT, remplacer Adrien Louandre par un jeune des mouvements scouts pour le prochain pré-synode….
    Rien !
    Par contre, elle lance la campagne du denier de l’église.
    C’est là qu’il faut agir.

  4. Celine

    Pour ceux qui le souhaite, je partage ici l’adresse de la petition pour nos eveques: http://www.citizengo.org/fr/sc/157095-574-000-eu-subventions-episcopales-pour-le-mrjc-cest-trop?dr=2458011::725f317ff3aff98972fe04b579ad854a&utm_source=email&mkt_tok=eyJpIjoiTURGa1lqRTRNbVkwTVRVeCIsInQiOiJpY0FuNVBqYnJuTmhKd0RqZHM1ejlNU3FiM3JMelwvc2FBRm9Tczc1ZDBWdElKTngxUXI3WFBkQXgzRzZxR3lQa3E4ZGM5NldzM3lBVXF6S0FraEEzdWdGY3dxeHg3MWJHc3ZVMGhZQkVHSTFsS1dKMW1wS3FGQlFkbnh2dys4blMifQ%3D%3D

    Cette affaire (scandaleuse) choque beaucoup lorsqu’on en discutre mais il faut parier que peu de cela remonte jusqu’aux eveques. Ils doivent penser qu’en laissant couler, le scandale sera oublie et tout pourra continuer comme avant..

  5. emilia

    Merci de donner, au moins une fois dans le texte, la signification des sigles, tout le monde n’est pas familiarisé avec cette façon de citer les organismes en cause !

    Il est anormal que les fidèles, qui se privent parfois pour faire un don et verser leur obole de carême, puissent savoir à qui ils ont affaire.
    Si les dons sont distribués à des organismes qui n’en sont pas dignes moralement, mieux vaut donner l’argent à des oeuvres choisies ou des communautés plus respectueuses de la morale chrétienne.

  6. Abbé Guy Pagès

    Merci de bien vouloir supprimer mon précédent commentaire pour le remplacer par celui-ci :

    Devant une pareille forfaiture,

    1) Cesser toute subvention au MRJC, et au MCR qui a apporté son soutien à ce dernier.
    2) Si possible récupérer les sommes déjà versées au titre du non-respect des clauses de l’accord liant la CEF et ces associations, autrement dit pour cause d’escroquerie.
    3) Retirer le qualificatif de “catholique” à ces associations.
    4) Donner l’équivalent des sommes reçues par ces associations aux associations catholiques défendant le respect de la vie humaine depuis la conception jusqu’à la mort naturelle.
    5) Démissionner le ou les évêques en charge de ces associations pour manquement grave à leur devoir.

    Sans une telle reprise en main énergique de la situation, il est à craindre que l’Eglise, tel que le sel ayant perdu sa saveur, ne continue à perdre de sa crédibilité.

    Mais le sel qui a perdu sa saveur, peut-on lui redonner sa saveur (Mc 9.50) ?

    • Eve

      Bravo Père Guy Pagès,
      Continuez votre commentaire par une lettre ouverte au Président de la Conférence des Evêques de France
      et à tous les Evêques de France ainsi qu’ au Pape François.
      Dans le n° 125 du 08 Décembre 2017 de la revue ” l’Evangile de la Vie ” , page 5, le discours du 05 Octobre 2017, du Pape François
      est repris sous le titre “la foi chrétienne nous pousse à reprendre l’initiative du respect de la vie “.
      http://www.evangelium-vitae.org/
      l’Eglise ne perdra pas sa crédibilité puisque Jésus-Christ nous a dit que “les portes de l’enfer ne tiendraient
      pas contre Elle !
      Alors tous à l’ouvrage, là où nous sommes et avec la grâce de Dieu soyons en certains, levons nous contre tout ce qui défigure La Foi et l’Eglise. Agissons avec douceur et fermeté par tout acte qui prouve notre amour pour la véritable Eglise de Jésus-Christ.
      A cause d’un petit acte de Charité pour Dieu, il y a près d’un mois, j’ai été agressée, y compris physiquement, dans l’église et à la sortie de la Messe.
      Mais je reste en paix, car moi je n’ai pas commis de mal.
      Comme les premiers disciples de Jésus-Christ après la Résurrection étaient tout joyeux d’avoir reçu des coups à cause de l’Evangile, je suis en paix et dans la joie car je suis sûre que Dieu fera tomber le mal
      que j’ai combattu par un tout petit acte de Charité pour Lui.
      Mais l’adversaire, en m’agressant à montré son vrai visage caché sous un vernis nouveau de religiosité.
      Courage Père.

    • Eve

      Mais Père, vous n’avez toujours pas fait de lettre ouverte !
      votre commentaire, comme les autres ne touche que bien peu de personnes.
      Vous avez un site, et tous les Diocèses aussi, la communication est donc facile !
      Courage !

  7. em

    Et si on parlait aussi du CCFD qui “encaisse” les oboles de carême collectées avec l’agrément des diocèses !
    Il y a eut beaucoup de contre enquêtes pour dénoncer ces agissements peu catholiques mais il est toujours présent sur table de presse de nos églises ! A quel titre ?

  8. Jean pierre dema

    L.etat major de l.eglise française est tenu par des clercs qui ne croient pas tous aux dogmes de l.eglise catholique.les paroisses sont tenues par des laïcs pour certains bcbg de bonne volonté favorables aux idée nouvelles approuvées par Rome,pour d.autres personnes simples aussi de bonne volonté volonte,Mais sans grande culture ni formation,l.ensemble de ces deux groupes traitant d.integristes les catholiques que le pape François qualifie de rigides…et ne voulant pas leur laisser la moindre place dans l’est paroisses
    On se demande bien comment cette structure pourrait attirer les jeunes…
    Les communautés traditionnelles attirent les jeunes ayant soif d.absolu mais sont en petit nombres,lucioles pour employer un mot de Philippe de Villiers.
    Un dialogue entre ces deux groupes est il possible?

  9. Jacques Philippe

    Bravo Abbé Guy Pages. Dieu vous bénisse abondamment. J’invite tout le monde à faire passer les infos sur les réseaux sociaux pour que les médias s’en accapare. Les choses vont vite bouger ! Il est plus que urgent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *