Perepiscopus

Des évêques au salon de l’agriculture

Commentaires (9)
  1. Moi dit :

    C’est beau comme un tract du MODEM !

  2. don quijote dit :

    ils feraient mieux d’être les berger du troupeau au lieu de passer leur temps en promenades

    1. Frappin dit :

      Entièrement d’accord avec vous,certains évêques ne passent pas plus de deux jours par semaine dans leur diocèse,exactement comme les députés dans leur circonscription.
      Qu’on en finisse avec le jeu musical des sièges épiscopaux,tout comme celles des prêtres,revenons en aux curés de paroisses inamovibles,et aux députés non issus de leur région d’origine.

  3. Jacques dit :

    25 évêques au salon de l’agriculture ! On se prend à rêver qu’ils soient aussi nombreux à la Marche pour la Vie en janvier ! ?

  4. emilie dit :

    Réflexion sur nos pasteurs si impliqués et empêtrés dans le “politiquement correct” et les mondanités.
    Cette démarche va servir à quoi exactement ? A porter la bonne nouvelle ou goûter aux spécialités encore françaises (ils ont quand même évité le vendredi )?
    Ils ne relèvent pas du pouvoir Temporel …. leur rôle n’est pas de se prendre pour des ministres politiques.
    Qu’ont ils à faire au Salon de l’Agriculture, il n’y a pas plus urgent à faire en plein carême ?
    Par exemple : prêcher des retraites, des récollections (leur prêtres sont eux débordés), visiter les écoles sous contrat pour vérifier si l’enseignement donné est conforme aux exigences de la Foi catholique, enseigner le catéchisme ou vérifier s’il est enseigné par des personnes pratiquantes, visiter les paroisses pour voir si la liturgie est respectée, remettre les agenouilloirs pour recevoir dignement la communion, accepter d’avoir des prêtres des nouvelles communautés pour le bien des fidèles, etc, etc…

  5. LIBERT Pierre dit :

    C’est un vrai troupeau qui se déplace pour l’occasion…

  6. allegrovivace dit :

    @emiliie
    vous décrivez ce que proposent les “traditionnalistes” comme si être catholique n’était pas être traditionnel.
    Votre passion de la foi, n’espérez pas la retrouver parmi ces mondains visiteurs dispensateurs de la bonne parole
    agriculto-anthropocentrique.

    Hélas, ils n’ont rien retenu du grand écroulement de la foi dans leurs diocèses depuis le Concile Vatican II dont leurs aînés avaient imaginé qu’il remplirait à nouveau les églises en rattrapant la modernité.

    Mais, DIEU le permet, voilà le grand mystère qu’il nous faut humblement accepter.

  7. Dabilly dit :

    Bien dit Jacques! Peut-être que l’insémination animale nourrira leur réflexion éthique.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »