Summorum Pontificum

Le grand effondrement

Article suivant
L'oraison pour tous...
Commentaires (2)
  1. Hervé Soulié dit :

    Le livre de Guillaume Cuchet devrait être offert :
    1/ aux évêques,
    2/ aux leaders des médias qui se réclament du catholicisme ( La Croix, Témoignage chrétien, KTO etc…),
    3/ aux laïcs qui occupent aujourd’hui les sacristies et autres officines para-ecclésiales.
    Mais, en vérité, est-ce que cela suffirait à leur ouvrir les yeux ?

  2. don quijote dit :

    étant de la génération baby-boom, je peux avoir ma petite idée. En effet combien de fois n’ai-je pas entendu de la parties anciens à cette époque-là “on nous change la religion”. C’est clair, si on s’en était tenu au Concile, on n’aurait peut-être pas perdu autant de pratiquants (ne serait-ce que sur la liturgie, puisque le rite extraordinaire d’aujourd’hui était considéré encore alors comme le rite ordinaire). D’autre part un vent de folie a soufflé à ce moment-là, on croyait avoir découvert l’eau tiède. Mais si on avait continué à prêcher les commandements de Dieu et de l’Eglise, on n’en serait pas là, non il fallait faire du “syndicalisme” pendant les prêches, on voit où ça a mené. Tous ces prêtres qui ont défroqué auraient mieux fait de faire de l’adoration et réciter le chapelet, ils seraient restés prêtres. Quant à la fameuse catéchèse: faire des dessins c’est bien joli, mais il y a l’école pour ça, au catéchisme on apprend l’enseignement du magistère de l’Eglise Catholique et Apostolique, sauf que là aussi catholique et apostolique ont disparu du vocabulaire de nos épiscopes (du moins certains) et de nombreux prêtres, l’église cachée sous le boisseau, il ne faut pas faire de vagues. Trop contents les FM et les laïcards de toute espèce

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »