Perepiscopus

Certains évêques se font insulter du matin au soir

Article précédent
Mgr Christory vu par sa maman
Commentaires (17)
  1. YR dit :

    Les évêques en “burn out” ? Il ne faut pas exagérer quand même !
    Que cela arrive pour leurs prêtres, là je suis d’accord.
    S’ils souffrent tant, qu’ils fassent une retraite de St Ignace pour recadrer leurs actions sur leur mission,
    qu’ils cessent les mondanités avec les politiques et passent du temps à reconquérir leurs ouailles (ailleurs qu’au Salon de l’Agriculture). Qu’ils viennent soutenir les combats des militants pour la vie, contre le mariage pour tous, contre l’euthanasie, qu’ils acceptent de se faire aider par les communautés nouvelles ou traditionnelles, qu’ils s’occupent vraiment des jeunes, etc…
    s’ils font tout cela d’abord, alors nous diront que oui, ils sont peut-être au début d’un “burn out” !

  2. Paul dit :

    On peut supposer que les évêques dont il est fait mention
    habitaien sur Mars.

  3. lambert dit :

    un cirage de pompes épiscopales par Mme de Montesquieu avec sans doute prochainement la médaille bene merenti.

    Au fait pourquoi les évêques se font-ils insulter ? et par qui ?

    intéressantes questions non évoquées mais peut être des réponses éclairantes, notamment sur la chute du denier de l’Eglise….

    Henri-Charles LAMBERT

  4. Hervé Soulié dit :

    Séance lacrymale pour plaindre les évêques.
    Les pauvres chous….

  5. Gershom Leibowicz dit :

    Marie Ange de Montesquieu a parfaitement raison sur le constat ; mais il faut approfondir la réflexion .Si tout remonte à l’évêque , si la subsidiarité (le fait de faire traiter une affaire par le niveau hiérarchique le plus adequat) ne peut se concrétiser c’est peut être parce que la structure pyramidale de l’église implique que toute décision soit prise par le “chef” en personne pour être légitime ;
    Or, on peut parfaitement concilier subsidiarité et organisation . Encore faut il le vouloir. L’évêque est il un chef , en permanence en première ligne , ou un faiseur d’unité en régulant et mettant en cohérence les décisions prises aux différents niveaux les plus adaptés à la nature de la question ?

    La question de la gouvernance dans l’Eglise est urgente . On ne veut pas la poser . Conséquence :nos évêques s’épuisent et dépensent en vain leur énergie , sans contribuer réellement à l’unité de l’Eglise qui est pourtant une priorité de leur mission de gouvernement.

  6. Xavier S. dit :

    C’est la rançon du Concile. Les évêques et leurs prêtres étaient beaucoup plus sereins avant Vatican II.

  7. jpm dit :

    tous sont brillants !!!!!bobard d’or ecclésiastique !

  8. Etienne dit :

    Ce n’est plus de la louange, c’est de la flagornerie larmoyante.

    1. Grossière erreur : seuls les pigeons croient cette dame.
    2. Ces gens-là ont fabriqué l’Eglise dans laquelle ils sont. Comme pour le pauvre mal marié : tu l’as voulue, tu l’as eue.

  9. Buffalo dit :

    La figure du curé a complètement été gommée après le concile Vatican II, au profit des évêques et des groupes de laïcs en «  responsabilité » qui agissent souvent en soviets locaux, contre leur curé. Les évêques se retrouvent donc à devoir régler des problèmes qui relèvent canoniquement du curé ( exemple: l’opportunité de célébrer ou non la forme extraordinaire), ou du doyen. L’ecclésiologie de Vatican est très «  épiscopaliste » et «  laïco-centrée », mais elle s’est déployée au détriment du curé, dont l’autorité a été réduite, qui est devenu un animateur ou un pilote de rallye, devant faire des centaines de kilomètres chaque dimanche pour célébrer les messes de «  secteur »…

  10. hermeneias dit :

    Et Famille chrétienne tourne mal , façon opportuniste obséquieux , depuis quelques années .
    On a connu Famille chrétienne beaucoup plus combatif à ses débuts quand il était blacklisté par les paroisses et l’épiscopat des années 70-80 !

    Ah le gout confort des notables gestionnaires !

  11. hermeneias dit :

    Pour revenir au sujet du “burn out” à la mode comme chez les cadres en entreprise …..( laissons à Me de Montesquieu son ton faussement familier et branché ) , il faudrait se demander s’il est très épanouissant pour un évêque de ne pas être ……un évêque c’est à dire un successeur des Apotres !

    Le problème est à chercher de ce côté là , du côté de l’accomplissement d’une VOCATION

  12. Rose dit :

    Évêques tous plus ennuyeux les uns que les autres ! A part quelques esseulés courageux !
    Qu’ils annoncent le Christ et les vérités de la Foi car pour les entendre palabrer sur les poncifs à la mode ils sont champions et pour finalement rien dire. On reste sur sa faim quand on les écoute.
    Ils ont tous le syndrome de la réunionite, de la grosse tête, donneurs de leçon eux sont gardés par des gardes du corps ils ont bon dos d’être pour l’accueil des migrants…
    Ce qu’ils savent le mieux faire c’est digresser au lieu d’avoir une parole forte qui réveille.
    Ce sont de vrais fonctionnaires, terrifiés par les médias.
    Nos pasteurs moins courageux que leurs brebis, ah que c’est triste, on ne doit pas assez prier, on a les évêques que l’on mérite ? Mais que lisent-ils ? la Croix la Vie ? Ah on comprend mieux le pourquoi du comment.
    Burn out ou paresse aiguë liée à une perte de sens de leur mission , et si la solution était de dissoudre la CEF qui ne sert à rien et qui coûte cher.Merci de souligner sur ce site quand l’un d’eux se distingue par des propos beaux qui élèvent et qui redonnent de l’Espérance.

    1. Olivier M dit :

      Je suis effaré par l’absence absolue de compassion et de charité dans la plupart des commentaires à cet article.

      Deux remarques avant que vous ne vous précipitiez sur vos claviers pour écrire, comme c’est prévisible, que la charité est indissociable de la vérité (ou ce que vous imaginez être la vérité) :

      – Combien d’évêques, parmi ceux que vous critiquez aussi durement et à qui vous niez même la possibilité d’être épuisés, connaissez-vous personnellement ? Quelle est la dernière conversation “gratuite” (par là j’entends non revendicatrice) que vous avez-eue avec l’un d’entre eux ? Que savez-vous, au-delà des critiques faciles et des “y’a qu’à”, de leurs quotidiens, de leurs croix ?

      – Si vraiment les évêques sont devenus vos ennemis au point que vous les qualifiez de “fonctionnaires” et de “pauvres choux”: le commandement de NSJC n’est-il pas d’aimer nos ennemis ? Est-on encore dans la correction fraternelle quand on dit d’eux qu’ils sont “paresseux”, “mal marié” ou “martien”? Il est tellement plus facile de laisser libre court à sa haine stérile derrière un clavier que d’aller rencontrer un prêtre ou un évêque avec qui on n’est pas d’accord pour le comprendre, et pourquoi pas, faire changer les choses de l’intérieur.

      Que Dieu vous prenne en grâce et vous bénisse, beaucoup plus que vous ne maudissez.

  13. jpm dit :

    après ces commentaires une révision s’impose entre la base et l’appareil médiatique merci à Riposte Catho !

  14. joëlle dit :

    mon œil , il y à pas plus menteur qu’un évêque ( et un prêtre ) , et ils sont pas Ipert intelligent ni fatiguer pour être inviter à droite à gauche par les riches ou bourgeois . ne donner plus au denier pour payer les pédophile d’ailleurs on ne peu plus avoir confiance à aucun prêtre , ils prenne les paroissiens pour des con et bête !!! eux les évêques ( et prêtres ) ne font pas leur ménage , leur courses , ni leur repas , ils on des boniches , et à quoi sert leur argents leur loyer est certainement gratuit , leur nourriture aussi , ils non rien à dépenser à part leur essences, leur assurances et mutuelle , c’est tout . et c’est pas vrai ils on pas fatiguer ils mente , sans compter le mal que fait un évêque à une paroissienne !!!

  15. louis dit :

    d après les derniers statistiques 99, 99 pour cent des pédophiles sont en dehors de l Eglise la preuve les prisons sont remplies de bons père et mère de famille et tu paye les impôts pour entretenir cette vermine .de quoi te plains tu n a jamais donner 1 centime a l église c est a nous les fidèles de se plaindre pas aux personnes qui n ont jamais rien donner.

  16. Olivier M dit :

    Je suis effaré par l’absence absolue de compassion et de charité dans la plupart des commentaires à cet article.

    Deux remarques avant que vous ne vous précipitiez sur vos claviers pour écrire, comme c’est prévisible, que la charité est indissociable de la vérité (ou ce que vous imaginez être la vérité) :

    – Combien d’évêques, parmi ceux que vous critiquez aussi durement et à qui vous niez même la possibilité d’être épuisés, connaissez-vous personnellement ? Quelle est la dernière conversation “gratuite” (par là j’entends non revendicatrice) que vous avez-eue avec l’un d’entre eux ? Que savez-vous, au-delà des critiques faciles et des “y’a qu’à”, de leurs quotidiens, de leurs croix ?

    – Si vraiment les évêques sont devenus vos ennemis au point que vous les qualifiez de “fonctionnaires” et de “pauvres choux”: le commandement de NSJC n’est-il pas d’aimer nos ennemis ? Est-on encore dans la correction fraternelle quand on dit d’eux qu’ils sont “paresseux”, “mal marié” ou “martien”? Il est tellement plus facile de laisser libre court à sa haine stérile derrière un clavier que d’aller rencontrer un prêtre ou un évêque avec qui on n’est pas d’accord pour le comprendre, et pourquoi pas, faire changer les choses de l’intérieur.

    Que Dieu vous prenne en grâce et vous bénisse, beaucoup plus que vous ne maudissez.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »