Divers Jeanne smits

Mgr Sanz, évêque d’Oviedo : par l’avortement commence le lent suicide la mère

Commentaire (1)
  1. Anonymous dit :

    Comment expliquer que des femmes subissent trois, voire quatre avortements ?

    Comment expliquer qu'elles militent dans des associations pro-IVG si elles souffrent tant de leur avortement ?

    Il y a quelque chose qui ne coïncide pas.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »