Parution attendue : « Le Pape dictateur »

Download PDF

Lorsque parut, en novembre 2017 sous la forme d’un livre numérique Il Papa Dittatore, d’un auteur signant du pseudonyme Marcantonio Colonna, ce fut un sacré coup de tonnerre dans un ciel romain qui n’était pourtant pas azuréen… Il ne fallut guère de temps pour que le pontificat du pape François commencé dans l’étonnement, accumule des volutes de réticences, des voiles d’incompréhensions voire d’épais nuages de doutes. La parution, e décembre suivant,  de la première édition “papier” en anglais chez Regnery, aux États-Unis, de The Dictator Pope, allait donner une dimension internationale à cet ovni éditorial qui, au milieu de la papolâtrie médiatique ambiante, jetait sur le pontificat une lumière crue non sans affoler certains secteurs de la Curie. L’ouvrage, qui allait connaître une seconde édition révisée en langue anglaise au mois d’avril dernier, s’installait dans la liste des livres à succès dans ses versions électroniques et imprimées. Entretemps, l’auteur avait révélé, le 19 mars 2018, sa véritable identité. Il s’agissait d’Henry Sire, historien britannique, historiographe de l’ordre de Malte et fin connaisseur de la Ville éternelle où il a passé de longues années. Les Presses de la Délivrance viennent d’avoir le courage de publier en français Le Pape dictateur, dans une fluide traduction de Jeanne Smits. Henry Sire est tout sauf un polémiste, mais il est éberlué du conformisme des médias anglophones et francophones sur l’actuel pontife romain. En effet, à la différence des médias italiens ou hispanophones, qui n’hésitent pas à montrer la réalité du pontificat, les médias occidentaux prétendent que le pape François est un grand réformateur opposé à des cardinaux “ultra conservateurs”. La réalité, c’est que, depuis cinq ans, la réforme de la Curie n’a guère progressé. Pire, le pape a stoppé de nombreuses réformes entamées par Benoît XVI. En particulier, la réforme des finances et la réforme des mœurs. La secrétairerie d’État a repris le contrôle des finances – obtenant, en particulier, l’éviction du cardinal Pell, trop indépendant et donc trop “dangereux” pour certaines coteries. En six chapitres fort documentés, Henry Sire nous offre une substantielle contre information sur les origines et la réalité du pontificat : La mafia de Saint-Gall, Le cardinal venu d’Argentine, Une réforme ? Quelle réforme ?, De nouveaux sentiers (tortueux), Miséricorde ! Miséricorde !, et Kremlin Santa Marta… Nous reviendrons abondamment sur ce livre passionnant, mais il faut absolument que ce soit un succès – malgré la conspiration du silence médiatique qui va probablement s’abattre sur lui. Alors, achetez-le, lisez-le, offrez-le. Et profitez de l’offre des Presses de la Délivrance : les frais de port sont offerts jusqu’au 31 juillet !

Pour le commander, c’est ici !

53 comments

  1. Bonne nouvelle, il est grand temps de faire la lumière sur ce “pape” dans notre France où tabous et dénis sont la règle du jeu dans les conversations de sortie de messe.

    Certes, pour ceux qui voulaient bien lire autre chose que du Bayard Presse, il y avait déjà le livre de l’interview menée par Wolton qui montrait un pape en sortie “des clous” !

    La gangrène se répand hélas dans l’Eglise toute entière, le cardinal MÜller sorti de ses obligations vaticanes disait récemment que la protestantisation était à l’oeuvre.

    Prions, prions, prions…

    • “prier, prier….”

      décidément ici, on aime bien cette mécanique qui ressemble à un hochet.

      Mais si l’on est lucide, notre prière doit s’adresser aux cardinaux soucieux d’éviter “l’enfer sur la terre”, lesquels doivent faire une correction fraternelle publique à ce pape de moins en moins légitime.
      Et si ce pape persiste dans l’hérésie, prendre les mesures nécessaires pour qu’il soit déposé.

      On ne voudrait pas en arriver là, mais je pense qu’il est contraire à la foi de croire que l’on puisse prier pour un tyran qui fait souffrir son peuple de façon inconsidérée sans songer à le déposer, voire plus.
      C’est ce qu’a fait Stauffenberg vis à vis d’Hitler : doit-on rappeler qu’il était fervent catholique ?

    • Eve

      Panetier,
      Et si le Pape n’était pas libre d’agir, mais sous la pression de personnes ou groupes le menaçant et qu’il soit obligé de mener la barque dans la tempête ?
      En tous cas, il est le Pape ! Prions pour lui et veillons à être irréprochables.
      Je ne lirai pas ce livre “à sensations”, je préfère prier et demander une Messe pour que Dieu vienne à son aide.

      • Pearl

        Eve, je partage votre opinion. Nous sommes en plein dans le Songe de Dom Bosco. Prions !
        Que ceux qui sement le doute dans les esprits et ceux qui sement la division (oeuvre du diable !) n’oublient pas que Pape Francois, comme tous les autres Papes, a ete elu par le souffle du Saint-Esprit. DIEU ne se trompe JAMAIS dans Son Plan. Qui sommes-nous ‘petits esprits’ pour juger ??? Marie, dans toutes ses Apparitions nous a invites a PRIER, pas a commenter…
        L’Eglise Catholique UNIVERSELLE a trop d’ennemis (inspires ou manipules par satan) qui cherchent par tous les moyens a la detruire. Depuis plus de 2000 ans. Resistons en Prieres. Amen.

  2. Werber

    Comment pouvez-vous à la fois promouvoir un livre au titre aussi violent à l’égard du Pape et vous dire catholique ? Vous ne vous donnez aucune limite dans la critique du Pape ?
    Décidément, les extrèmes se touchent toujours… Ne seriez-vous pas un peu protestant par hasard ?

    • Courivaud

      Il faut peut-être se renseigner avant de lancer cette indignation passe-partout (on se croirait sur “France-info”) : avez-vous lu par exemple la “correctio filialis” d’octobre dernier ?

    • emilie

      Etre catholique c’est défendre la doctrine et être fidèle à l’Evangile du CHRIST.
      Justement ce pape soutient les erreurs de protestants condamnés par l’Eglise (Luther).

      Ce pape, dit réformateur, fait et dit n’importe quoi, il ne réforme pas il déforme la religion.
      Beaucoup de fidèles sont trompés parce qu’il est le représentant du Christ sur la terre et que tout catholique se doit de le défendre. Mais se posent -ils la question de savoir s’il représente vraiment le CHRIST sur la terre.
      Etes vous au courant des dessous de son élection dévoilés par un cardinal qui a révélé le complot ?

      Il n’a cessé de défaire ce que les autres papes ont établi, il attaque certaines communautés sans raison parce qu’elles sont attachés à certaines valeurs ou règles de leur ordre, il nomme a des postes clés de l’Eglise des personnes en dehors de la morale, soutenant des thèses hérétiques ou contraire à la doctrine, il soutient des prêtres ou évêques ayant eu des affaires plus que douteuses, il impose silence à ses collaborateurs sur les finances de l’église, il envisage le diaconat pour les femmes, il prône la communion au non catholiques etc…

      Avant de jeter l’anathème sur ceux qui sont plus avertis, il faut se renseigner et ne pas lire que les revues publiant les bons articles car à côté il y a tout ce qui ne va pas et nous sommes trompés par ceux qui ne veulent faire connaître de ce pape QUE ce qui est en accord avec la doctrine et le catéchisme.
      Avez vous compté le nombre de mauvais papes que l’Eglise a déjà eu ?
      Un catholique se doit d’être lucide et non adorateur du pape pour ne pas apostasier !

      • Werber

        Le Pape n’est pas optionnel pour un catholique. Et il ne nous appartient pas à nous laïc de le choisir.

        Même s’il est évident qu’on peut ne pas être d’accord avec toutes ses prises de positions, on ne peut pas être catholique et le conspuer en permanence, voire même, du haut de sa petite autorité personnelle, de le déclarer non catholique. Et ceci même si on est en désaccord avec sa manière de gouverner l’Eglise, même si on le trouve moche, même si le pape s’habille demain en jean et en tongs, même s’il se met à dire des gros mots, même s’il se met à manger par terre en public, même s’il n’est pas saint, etc. Il est le Pape, et sans ce Pape il n’y a pas d’Eglise.

        Beaucoup de commentateurs ici se placent de fait en dehors de l’Eglise. Je sais déjà que beaucoup répondront : “oui mais le pape n’est pas catholique car il professe des hérésies, etc.”. Mais ce type de position revient à se donner à soi-même une autorité qui ne nous revient pas.

        Et je reproche à Riposte Catholique d’aller dans ce sens et d’entraîner un certain nombre de lecteurs en dehors de l’Eglise. Le Salon Beige a lui une ligne bien plus respectueuse et reconnaît le Pape et son autorité. Reconnaître le Pape et son autorité ce n’est pas conceptuer, c’est très concret. Cela passe par la manière d’en parler notamment.

        • fg

          Il se trouve que les catholiques attachés à la vérité, qu’ils soient tradis (FSSPX ou Ecclesia Dei) ou pas, trouvent que François caresse un peu trop les ennemis de l’Eglise et se montre peu charitable envers ses membres les plus zélés, et les séminaires se vident.
          On peut rester les bras croisés et se dire ‘puisque c’est la volonté du pape, on ne peut s’y opposer’, mais quand on entend dire dans la bouche de soi-disant “cathos”, fans de François, que les gardiens de la doctrine et des vérités enseignées par l’Eglise sont au moins aussi dangereux que les terroristes islamistes, ce n’est pas un droit mais un devoir de clamer: “Pape François, qu’avez-vous fait des promesses de votre baptême ?”
          Ne jamais oublier qu’un pape est un homme comme les autres, donc blessé lui aussi par le péché originel, donc limité dans son intelligence et faillible dans sa volonté, mais qu’il a la charge de défendre la loi évangélique, et, surtout de l’ENSEIGNER. Enseigner, c’est faire connaître des vérités qui ne s’imposent pas naturellement: celles-là étaient connues avant le Christ – la défense du faible et le soin aux affamés et aux malades, la recherche de la paix, le secours de celui qui est en péril, la générosité etc. – tout cela était pratiqué avant le Christ (plus ou moins).
          Le Christ a mis en garde ses apôtres que l’ assiduité à ses enseignements et leur proximité ne les rendait pas forcément aptes à saisir pleinement que l’abandon à Dieu est la voie qui mène à la joie parfaite, la béatitude: il fallait ‘le glaive de l’esprit’ qui est la parole de Dieu et le bouclier de la Foi qui protège.
          Dans l’histoire, il y a eu des papes concupiscents, faibles et imprudents, mais combien ont délaissé les vérités de Foi, laissant les fidèles à la proie de toutes les séductions trompeuses du monde?

        • emilie

          Vous êtes très moralisateur et vos propos démontrent que vous n’avez pas exercé votre discernement, vous vous permettez de condamner sans avoir vérifié les faits avancés.
          Lisez les journaux et surtout le livre ci-dessus avant de prétendre que l’on se met en dehors de l’Eglise parce qu’on en recommande la lecture. Ce livre rapporte des faits connus de beaucoup et vérifiables. Donnez vous la peine de vous informer.
          Il ne s’agit nullement de juger la façon dont ce pape gouverne l’Eglise (quoique ?), il s’agit surtout de constater et de dire haut et fort que ses propos ne sont, très souvent, plus en rapport avec les encycliques, les discours et les actions des papes précédents.
          Dieu aurait il donné à François un autre Evangile ?
          Notre Seigneur serait-il mort pour rien, puisque le péché n’existe plus selon François ?
          Aurait-il institué la Cène (l’Eucharistie) pour ne plus servir à la Rédemption du monde, puisque François va établir une cérémonie sans consécration et qu’il donne la communion aux non baptisés ?

          Libre à vous de vous laissez tromper mais ne condamnez pas le prochain à ignorer certains faits graves en voulant faire taire ceux qui avertissent.
          Quand on connaît un danger, le devoir de chacun est de prévenir ceux qui pourraient en pâtir. Ce n’est pas se donner soi-même une autorité que de dire la VERITE, c’est un devoir surtout si le salut de frères en dépend. Le Salut, c’est important : c’est l’éternité, non ?
          Le Bon Dieu nous a donné l’intelligence, la raison et le discernement, nous devons, en tant que catholiques, pouvoir répondre de notre FOI.
          Notre Jehanne d’Arc n’a pas craint d’interpeller l’évêque CAUCHON qui l’a condamnée, il était l’autorité religieuse à laquelle elle devait obéir en tant que chrétienne et n’était qu’une petite jeune fille. Elle n’a pas hésité à lui dire qu’il outrepassait ses droits en tant qu’évêque !

          Ce n’est pas pour rien que la Sainte Vierge, elle même a jugé opportun de prévenir Son peuple, elle nous interdit pas de rapporter ses messages, au contraire : La Salette (“les prêtres deviendront des cloaques d’impureté”… ce n’est pas ce qu’on constate pour certains (en concubinage ou se vantant d’être homosexuels…ne disent ils pas la messe en cet état ? Ce n’est pas grave peut-être ? ) ?
          A Fatima, à Akita, à Kérizinen, à La Fraudais, à San Damiano, à bien d’autres endroits dans le monde notre Mère n’a cessé de nous mettre en garde sur l’apostasie à venir (Rome sera, pour un temps, le siège de l’antéchist) !

          Je remercie Riposte Catholique qui nous permet d’échanger sur des sujets importants et ainsi faire circuler des informations que la grande presse (aux ordres) ne prend plus la peine de diffuser.
          Il faut lire ce livre, traduit par Mme Schmit, bien connue de beaucoup de nos amis y compris du Salon Beige !

        • hermeneias

          Werber

          Evitez s’il vous plait d’être aussi affirmatif et tranchant dans VOS PROPRES POSITIONS avec une “théologie” aussi sommaire .
          Le pape n’EST PAS ( au sens fort de l’ETRE , l’être de l’Eglise …) l’Eglise tout seul et l’Eglise subsiste même si le pape est défaillant !
          Ensuite l’Eglise fidèle , l’Eglise qui demeure , la première Eglise chronologiquement et dans l’ordre de la perfection et bien plutôt du côté de Marie , de “la femme” ( de la vie consacrée des religieux et des laics “pieux” ….) et du ( ou des ) disciple(s) qui l’on pris chez eux .

          Curieusement les mêmes qui suivent tous les errements relativistes de l’après Vatican 2 se font les zélateurs d’une “obéissance” jésuitique ( ac cadaver ) et d’un autoritarisme difficilement conciliable avec un oecuménisme et inter religieux débridé

        • hélène

          Emilie parle du nombre important de papes indignes. Vous, cher Werber, affirmez la nécessité de reconnaître la souveraineté du pontife. Je partage votre point de vue. Permettez-moi, si vous voulez bien, quelques réflexions à propos du pseudonyme choisi un temps par Henri Sire : Marcantonio Colonna. Ce n’est peut-être pas un hasard. En effet, la famille Colonna fut, au XIIIème siècle, une opposante farouche au pape Boniface VIII Caetani élu après la résignation de Célestin V. Le Manifeste de Longhezza (mai 1297), très violent à l’égard du pontife, fut dicté et publié à leur instigation, avec, outre leur signature, celle de Jacopone da Todi, l’auteur du Stabat mater, le très grand poète franciscain de Laudi . Jean Coste dans son “Boniface en procès” qui reprend les actes du procès intenté au souverain pontife défunt, démontre que les Colonna, Jacopone et quelques autres reprochent à Boniface son amour du pouvoir au point de semer la zizanie “entre frères et frères”ou sa conduite sexuelle exécrable, mais non une quelconque “hérésie”ou une quelconque déviance doctrinale. Et c’est comme simoniaque et non comme schismatique que Dante, dans la Divine Comédie, lui assignera une place de choix en son Enfer (XIX, 52 et ). Mais aucun d’entre eux ne met en doute que ce pape a assis de façon définitive, face à Philippe le Bel, la préséance de notre Eglise “una, sancta, catholica”. Aujourd’hui, mutatis mutandis, face à la mondialisation et à l’avancée terrifiante de l’Islam, au nom de la Paix chère au Poverello, y a-t-il , pour le pape François, d’autre voie et d’autre voix que celles qu’il a choisies?

        • Pearl

          “Il est le Pape, et sans ‘ce’ Pape, il n’y a pas d’Eglise ” : avis partage !

          (je rajouterai que bcp de ceux qui critiquent ‘ce’ Pape (comme certains papes qui l’ont precede) appuient leurs convictions sur des ‘revelations’ de La Fraudais… dont le serieux serait a demontrer (que l’ame du Marquis de la Franquerie) repose en Paix)

    • hermeneias.

      Tiens tiens mais M Werber n’auriez vous pas , tout à coup , curieusement pour un “catholique” conformiste post Vatican 2 , un problème avec les protestants et le protestantisme ;

      Voilà une bien pauvre “défense” pleine de contradictions ! Mais il est vrai que le relativisme philosophique et théologique contemporain ne s’embarrasse pas de contradictions !

      “LE RELATIVISME C’EST L’ARBITRAIRE ET L’ARBITRAIRE C’EST LA TYRANNIE”

      Méditez là dessus ! On y est en plein avec le relativisme d’une certaine casuistique jésuitique tenant lieu de “doctrine” ….
      Et , pour un catholique , il n’est pas mal de PROTESTER de sa foi , au contraire , dans un monde sans foi et de faux semblant . L’erreur et la faute de Luther a été une protestation radicale et destructrice de l’Eglise elle même et non pas seulement d’un pape ! Ne mélangez pas tout

    • hermeneias

      Quel commentaire argumenté Rascol …..!

      C’est dire votre gêne comme celle d’une partie de l’establishment ecclésial politiquement correct qui détient les commandes en Europe de l’ouest et à Rome actuellement après la cabale anti Benoit XVI et le pilonnage médiatique bien orchestré qu’il a du subir régulièrement ( Ratisbone et l’islam , les affaires de pédophilie ressortant tout à coup de tous les côtés , les “finances du Vatican”/ attaque financière soudaine et ponctuelle….) .

      Le livre est sorti en anglais et en italien je crois ….et maintenant en français ….
      N’ayant pu l’empêcher en attaquant l’auteur , au départ anonyme , les apparatchiks serviles vont essayer le coup du mépris ou du silence pour éviter de regarder LES FAITS et QUESTIONS posées par ce livre

  3. jpm

    Ce livre n’est qu’un des aspects visibles du personnage qu’il est depuis fort longtemps bien avant qu’il devienne provincial en Argentine. Toutes les biographies, j’en ai lu une quinzaine, sont à base d’entretiens avec l’intéressé. “Le pape dictateur” échappe heureusement à ce défaut majeur !

  4. hermeneias

    Je suis étonné par l’étonnement d’Henry Sire à propos du conformisme des médias anglo et francophones !

    Ce conformisme n’est pas difficile à comprendre car il découle du conformisme de ce pape avec l’idéologie politico-médiatique dominante socialo-libérale mondialiste .
    Et cette idéologie est , en réalité , complètement anti-chrétienne ou au mieux d’une ambiguité délétère , d’un agnosticisme enkysté

  5. Il y a du vrai dans la réaction de Werber : ce titre est trop provocateur (surtout pour des français aseptisés par la censure laïciste ).
    Le titre dessert le livre qui est sûrement un ouvrage de fond; j’ai lu des extraits sur Gloria tv.
    En accord avec l’auteur, Jeanne Smits aurait dû proposer un titre comme “le pape de la rupture”.
    En tout cas, faisons la promotion de cet ouvrage car il est au service de la vérité…

    Par ailleurs merci pour le travail de géant fourni par Jeanne Smits; chacun pourra réaliser son sens journalistique en faveur de l’Eglise ( articles disponibles sur Réinformation tv).

    Et toujours notre “Benoît et moi” qui est devenu notre journal catho en ligne; des traductions indispensables réalisées par Béatrice pour garder un oeil sur le Vatican.
    Un clin d’oeil aussi au blog québécois : Dieu et moi le nul sans lui !
    Un bravo appuyé à Guillaume et à Jean-Pierre pour l’émission “Terres de mission” chaque dimanche sur TV Libertés !

    Merci à vous tous qui servait la réinformation catholique pour la fille aînée de l’Eglise.

    Ben oui Courivaud, il faut prier pour le SALUT des prélats qui démolissent, c’est le minimum charitable !
    Et combien la prière de réparation apprise par l’ange du Portugal en 1916 doit devenir celle qui supplie auprès de notre Dieu bafoué par les siens !

  6. Bruno

    Désolé pour ceux qui croient en quelque “correction filiale”. Mais en ces temps mauvais on a pas affaire à quelque péché publique comme celui de Saint Pierre qui fut d’ailleurs corrigé par Saint Paul!
    Mais à des hérésies , d’abord plus ou moins subtiles , qui ne passent pas auprès des vraies brebis, et qui maintenant sont évidentes exeptées pour les ignorants invincibles….et là, c’est chaud, très chaud. Alors, oui, prions , exhortons nous les uns les autre, afin de mener le beau combat face aux tentations de toutes sortes.

  7. Hervé Soulié

    Ce livre érodera encore un peu plus la crédibilité déjà branlante du pape Bergoglio.
    C’est pour moi (comme pour beaucoup de catholiques j’imagine) un mystère que L’Esprit-Saint permette un tel chef pour son Eglise.
    Mais bon, on a bien eu Alexandre VI Borgia, alors, pas trop de pessimisme !

    • hermeneias

      H Soulié

      L’Esprit Saint ne fait pas sans nous , sans les humains ……

      Et l’Esprit Saint a du recevoir une gifle sur le bec lors de cette parodie de Conclave préparé par conciliabules etc

        • hermeneias

          Mais encore Eve ?
          “C’est un peu court ……c’est un pic , c’est un cap , c’est une péninsule” aurait dit Cyrano !

          En d’autres termes voudriez vous bien développer au lieu de surjouer l’indignation ….

          Je maintiens mon propos car il est bien connu , de tout le monde , de tout ceux qui tiennent les yeux ouverts et ne mettent pas volontairement la tête ds le sable , que ce dernier Conclave a été repoussé d’au moins 2 semaines pour soi-disant attendre des cardinaux retardataires si bien que tous les autres se sont retrouvés dans Rome pendant ce temps et que ce Conclave a été “préparé” par des “conciliabules” !
          Et ceci est contraire à toutes les règles de Sagesse de l’Eglise concernant l’élection du pape afin d’éviter un aspect trop politique et mondain de cette élection avec les combinazione diverses que l’on voit trop dans les sociétés humaines . Chaque cardinal est supposé voter en son âme et conscience sous la motion de l’Esprit-Saint et c’est pour cela que pendant le Conclave les cardinaux sont “sous clés” coupés du monde …..

          D’ailleurs cette “élection” a été curieusement rapide ce qui conforte les soupçons d’entente préalable .

          Enfin , selon les constitutions jésuites , un jésuite ne peut être élu pape …..

          • Eve

            hermeneias,
            Oui, je répète odieuse, et le mot est insuffisant, voici pourquoi :
            “a du recevoir une gifle sur le bec “.

        • Il vaut mieux écrire “maladroit” plutôt qu’ “odieux”, car, à moins d’être papolâtre, on est parfaitement en droit de se demander ce qui s’est passé au conclave pour que l’on ait abouti à la nomination d’un pape comme celui-ci.
          Donc, sur le fond Hermenias a raison.

        • hermeneias

          Bon , bien Eve ….

          reprenons sérieusement , au delà des postures indignées …..

          1/ La canonisation express de Jean XXIII en courcircuitant toutes les procédures habituelles , en même temps que Saint Jean-Paul 2 …pour faire de l’ombre à celui-ci DE TOUTE EVIDENCE

          2/ Le collège ad hoc et restreint de cardinaux ad hoc…..contre toute la VRAIE Tradition de collégialité de l’Eglise universelle

          3/ Le coup odieux des Franciscains de l’immaculée et de la Fraternité des Saints Apotres à Bruxelles où sévit un proche du cardinal Daneels lui même proche du pape actuel …

          4/ Les diatribes répétées et collectives de François 1er contre les cardinaux de la Curie ET contre les prêtres en général …..

          On pourrait allonger la longue liste

          • Eve

            hermeneias,
            Mon indignation était plus que justifiée. J’ai répondu ci-dessus.
            Pour tous les arguments que vous avancez c’est difficile de vous répondre.
            Tout d’abord “faire de l’ombre” ou marquer la continuité ?
            Par hasard, j’ai relu hier une partie du Motu Proprio “Ecclesia Dei”.
            http://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/motu_proprio/documents/hf_jp-ii_motu-proprio_02071988_ecclesia-dei.html
            Le paragraphe 5 b a retenu mon attention car y est indiqué, en quelques phrases, tout
            ce que le concile a changé, en introduisant “la nouveauté”.
            On peut aussi se rappeler des réunions d’Assise, ou du geste d’embrasser le coran.
            Nous sommes perplexes et perdus devant tant de difficultés.
            Les martyrs des temps passés nous donnent l’exemple, seulement pour nous le combat est
            long. “Gardes le dépôt de la Foi, Thimothée !”

  8. Pingback: Parution attendue : « Le Pape dictateur » | "La voix de Dieu" Magazine

  9. karr

    Il ne m’a jamais semblé normal que SS le Pape Benoît XVI abdique,et que l’effet de cette abdication soit effective dans un délai aussi rapide.
    Deux papes pour une Eglise, cela en fera toujours un de trop!
    SS le Pape Benoît aurait pu poursuivre sa mission en prenant une distance nécessaire à sa santé et en délégant à des hommes de confiance,le Pape Jean-Paul II a déclaré très justement ,alors que cette éventualité se présentait pour lui:”Notre-Seigneur n’est pas descendu de la Croix!”
    Être Souverain Pontife ne nécessite pas, avec les moyens techniques dont nous disposons à notre époque,que le Saint Père se trouve dans l’obligation de voyager autant;jusqu’à l’élection de Paul VI les papes ne voyageaient pas en dehors de l’Italie,et pour certains hors de la cité du Vatican.
    N’oublions pas que le Pape Jean Paul II venait d’un pays du bloc communiste,s’il est à l’origine de l’effondrement du mur de Berlin il fut l’ un des premiers à en bénéficier,cela se comprend.
    D’autre part l’arrivée du cardinal Bergoglio n’a fait qu’aggraver la situation de l’Eglise,il est inutile de laver son linge sale sur la place publique,mais cela ne signifie pas qu’il ne sera pas lavé!
    François souffre, de son aveu même ,de problèmes d’ordre psychologique,comment en pleine conscience,devant Dieu et les hommes,accepter la lourde charge de successeur de Saint-Pierre en se sachant malade?
    Une réforme me semble s’imposer dans le déroulement du conclave,Paul VI a limité à 80 ans l’âge des cardinaux éligibles et électeurs,il doit en être de même pour l’état de santé des pères du conclave.
    En tant que baptisé je ne reconnais pas Georges Marie Bergoglio comme Pape,ne confondons pas la hiérarchie et l’ensemble de l’Eglise constituée en majorité de fidèles.
    Le cardinal Bergoglio devenu évêque de Rome n’a fait que jeter le trouble dans les esprits et la satisfaction dans les médias de toute obédience.
    Il est possible de choisir Saint-François d’Assise comme modèle afin de servir le Christ Seigneur,nombre de papes ont été tertiaires franciscains,cela ne les conduisait pas à renoncer au protocole,à porter la mosette rouge et l’étole pontificale,dans leurs appartements privés ces pontifes dormaient dans un simple lit de fer.
    François se sent obligé de porter une soutane bien simple et élimée,de vieux souliers et une sacoche sans âge,cela est ridicule!

  10. Ideal

    Très mauvaise traduction, au contraire de ce que l’article affirme. Bourré d'”américanismes”. Sur le fond, très peu convaincant. Et même plutôt, on ressort de la lecture encore plus favorable au pape. Tandis que sont portées à la connaissance du public français des scandales qui sont tous antérieurs à son pontificat.
    Ma confiance à ce pape. Je suis catholique.

        • Riposte Catholique

          @Idéal

          Comment avez-vous le front de juger de la traduction en français d’un livre qui n’est pas dans le commerce et de jouer ensuite le surpris ? Les opinions – même divergentes – sont les bienvenues ici, mais les préjugés ne le sont pas. Tenez-le vous pour dit…

    • hermeneias

      Contre-sens et hors sujet complet “Ideal” ……et , d’ailleurs , le Christ Rédempteur n’est ni un “Ideal” ni une idéologie ( comme le voudraient certains théologiens de la “libération” sud-américains ….ou français/européens )

      Ce livre sur la manière dont CE PAPE exerce un pontificat qu’il a fait mine de refuser avec “‘humilité” ostentatoire et NON sur des “scandales” , vrais ou faux , qui existeront toujours depuis les débuts de l’Eglise jusqu’à la fin des temps , la fin de ce monde !

      Soyez bien rassuré !

      Et Merci de préciser que vous êtes catholique …..car il est vrai que ce pape est applaudi en permanence par tout l’establishment SSocialo-libéral , les puissants et possédants du moment ….Etonnant non ?

  11. Gilbert Chevalier

    Une erreur s’est glissée dans votre article. Je la rectifie donc ici.
    Voici ce que vous écrivez :
    “La parution, en décembre suivant, de la première édition “papier” en anglais chez Regnery, aux États-Unis, de The Dictator Pope,…”
    En fait, l’édition papier n’est intervenue que le 23 avril 2018 qui est l’édition actuelle et donc la deuxième. La première du mois de décembre 2017 est uniquement électronique : elle a été faite en italien et en anglais et a eu un très grand succès. Mais je précise bien que Regnery n’est intervenu que pour l’édition papier du 23 avril 2018 après d’ailleurs que l’auteur se soit dévoilé le 19 mars dernier.
    Merci par avance de bien vouloir rectifier cette erreur dans votre article si cela est possible.

  12. Fededun

    Certains de vos commentaires ne font penser à la béatitude de Matthieu 5,11 :”Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’ont vous calomnie de toutes manières à cause de moi. Soyez dans la joie et l’allégresse…c’est bien ainsi qu’on a persécuté les prophètes.”

    • hermeneias

      Oui très bon très bien Fededun ….

      Vous avez de bonnes sources !
      Mais à qui et comment appliquez vous cette citation ?…..
      Ceertains ont des citations plein la bouche mais , comme Mr Jourdain , ils les sortent toujours à mauvais escient ou “mal T-à propos” .

      La béatitude dit bien “à cause de moi”…..TOUT est là !

      Si vous vouliez l’appliquer au pape François 1er ce serait oublier que beaucoup ( et non des moindres ) disent du bien , beaucoup de bien , de ce pape …….

    • votre remarque serait à la rigueur recevable si le pape actuel ne calomniait ou ne persécutait pas certains ordres religieux ou cardinaux. Demandez par exemple, ce qu’en pensent les Franciscains de l’Immaculée ou les auteurs des “dubia”.

      à moins que vous ne soyiez papolâtre et dans ce cas, “cela ne coûte rien” de lancer comme cela, histoire de faire des “ronds dans l’eau” comme dans la chanson, une citation de l’Evangile… qui dans le cas présent n’a rien d’une parole d’évangile.

  13. Basa

    Je ne vais pas lire ce livre.
    Mon budget est trop limité pour que je puisse me permettre d’acheter autre chose que des livres vraiment indispensables.
    Je ne dispose pas d’assez de temps pour pouvoir lire autre chose que les ouvrages vraiment importants.
    Que le pape soit un dictateur – ou pas – m’importe peu.
    Dans moins d’une dizaine d’années nous aurons un autre pape, voilà tout.
    A chacun d’oeuvrer, à sa place, au maintien du catholicisme en Europe – ou ailleurs dans le monde.

  14. Pingback: El Papa dictador en francés | Infovaticana Blogs

  15. philmarsouin

    Foi, Espérance Charité, nous avons un Pape, faisons avec, on ne peut-être d’accord avec tout, mais entre Catholique, on doit-être solidaire. Nous sommes assaillis de toutes part par les Laïcistes, certains Musulmans, certains Juifs qui nous reprochent les crimes d’Hitler (qui était sans religion). Pratiquons chacun notre foi à notre façon, mais ne nous déchirons pas ou nous disparaitrons. soyons fort. Nous avons eu Benoît XVI, nous aurons d’autres artisans de la réconciliation des Catholiques. saint Paul nous demandait de faire avec “les rois “que nous avons, ils sont la volonté de Dieu.

  16. Pearl

    La ou Jean-Paul Ier, Jean-Paul II, Benoit XVI n’ont rien pu faire ; le cloaque dans lequel lutte notre Pape : lire ‘Chemin de Croix – Un Pape en danger’ de Gianluigi Nuzzi.
    Dans le petit catalogue que je viens de recevoir des Editions de Chire : Petite Histoire de Notre Dame du Cap et du Miracle du Pont dit ‘Pont des Chapelets’.
    Peut-etre ? ne Prions-nous pas assez, Prions-nous mal ??? trop empetres dans les mailles du filet satanique qu’est l’argent, l’Internet, les etudes de nos chers petits, la reussite socio-professionnelle, le confort, les vacances, les loisirs, etc…
    Peut-etre ? Meritons-nous les temps que nous vivons.
    Mea Culpa. Mea Maxima Culpa.

  17. Pierre Damien

    Le livre d’Henry Sire est remarquable : j’ai préféré l’édition en langue anglaise mais il est bon que la traduction permette au public francophone de le lire. L’analyse est précise, les faits sont alignés les uns après les autres et font éclater le portrait à l’eau de rose du pape argentin, le doux et réformateur, proche du peuple … Paru en langue française avant l’explosion du scandale inouïe McCarrick et tout ce qui suit depuis jour après jour de scandales plus monstrueux et qui touchent directement le pape François, ses évêques, ses cardinaux, ses théologiens de référence, ses choix doctrinaux, le livre permet de mieux comprendre dans quel puits d’iniquité et de péché l’Église est tombée oh certes pas du seul fait de ce pape car ses deux prédécesseurs et jusqu’à Paul VI ont leur part de responsabilité.
    H. Sire aide à comprendre pourquoi au lieu d’avoir été le pape médecin ou chirurgien, le pape du silence sur les péchés les plus affreux des évêques et des cardinaux a volontairement et sciemment (cf. le rapport Vigano) promu la corruption, à l’aide de la mafia de Saint-Gall et de l’argent de la Papal Foundation de McCarrick au lieu de la combattre. Comme il l’avait fait lors de son épiscopat argentin, époque à laquelle il est devenu un des amis de McCarrick. Élu pour être un Léon IX, il est aujourd’hui un Benoît IX. Chaque dépêche, chaque rapport qui vient confirme le livre d’Henry Sire et le “mystère d’iniquité” qui blesse l’Église au plus profond. Mais saint Michel Archange veille et nous savons que le mystère d’iniquité ne prévaudra pas.

  18. Gilbert Chevalier

    Riposte catholique avait promis de revenir en long et en large sur son site à propos du “Pape Dictateur” d’Henry Sire. Comme sûrement beaucoup d’autres, j’ai attendu et rien n’est venu : dommage ! Ce livre en effet mérite de sérieux et bons commentaires. À défaut, un conseil : achetez-le car ça vaut le détour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *