Au Vatican aussi, les prélats doivent rendre des comptes…

Download PDF

Phil Lawler est un journaliste catholique chevronné et réputé aux États-Unis. Réputé mais… craint… Il a confié à Catholic Culture, le 13 août dernier, une chronique pleine de bon sens et qui “interpelle”. La voici traduite pour les lecteurs de Riposte Catholique.

John Allen dans Crux a fait la remarque que si l’Église universelle entend que les prélats rendent des comptes, il est malheureux que le cardinal Angelo Sodano qui a une réputation méritée d’avoir essayé de protéger les auteurs de sévices sexuels et dissimulé des preuves, demeure doyen du Sacré Collège […] Dès lors que Sodano a dépassé les 90 ans, ce semblerait naturel qu’on annonce sa démission. En juin dernier, le pape a annoncé que quatre nouveaux cardinaux se verraient octroyer les privilèges accordés aux cardinaux évêques – c’est dans les rangs de ces derniers que le doyen est choisi. C’était une occasion opportune de nommer un nouveau doyen. Pourtant, le cardinal Sodano, ancien secrétaire d’État, est toujours titulaire.

Et tant que nous sommes sur ce sujet… Le pape François a créé le Conseil des cardinaux en avril 2013 et a nommé les huit premiers membres de ce groupe pour une durée de cinq ans. Un rapide calcul indique que leurs mandats s’achevaient en avril dernier. Encore une fois, c’eût été le moment opportun pour remplacer les cardinaux entachés par des scandales. Quatre de ces huit cardinaux sont à présent accusés, à tort ou à raison, d’avoir commis des abus sexuels ou d’avoir dissimulé des preuves de tels abus. Trois de ces quatre ont dépassé les 75 ans, âge auquel les évêques en activité doivent se retirer : dans leurs cas, il y avait donc deux raisons sous la main pour les remplacer. Mais les quatre sont toujours en place.

Si le pape François veut envoyer un message clair, les occasions sont là. Sinon, si tous ces cardinaux restent en place – alors qu’il aurait été si facile de les remplacer –, cela envoie aussi un message.

8 comments

  1. Roger

    Sans être un expert le conseil à été créé en 2013 pour 5 ans et aurait achevé ses travaux en juin dernier en adoptant une nouvelle constitution pour la Curie. À suivre …

  2. Agnès la Belle

    John Allen n’a pas à demander quoi que ce soit au Pape. La chasse aux sorcières pour prendre encore plus de pouvoir politique au Vatican sur les prélats catholiques romains , ca suffit! D’abord la démission imposée de Benoît XVI sous peine de couper le financement de la banque du Vatican. Puis la première chasse aux sorcières sur les scandales financiers des comptes mafieux, des cardinaux pourris dans le luxe. Tout remonte à Francois désormais qui a même récupéré les pièces de la fontaine de Trévi. Bonna Serra… Et puis le scandale pédophile sur 70 ans en PA! Et de deux! Encore plus de schisme! Plus de l’anti -Trump qui a nommé un Juge à la Cour Suprême Catholique. Et les mid terms. Quousque Catilinae abutere patientam nostram?

  3. Michel

    “Quatre de ces huit cardinaux sont à présent accusés, à tort ou à raison,”
    Donc l’accusation est douteuse !
    Je ne crois pas que cette chronique de Phil Lawler soit pleine de “bon sens”, je la crois plutôt irraisonnée :
    Serait-il raisonnable et juste de sanctionner qui que ce soit pour une accusation douteuse ? ! ! !

  4. Le Précurseur

    Un conseil : lisez le dernier livre d’Henri Sire :, “Le pape dictateur” vous serez édifiés de constater ce que c’est que le Vatican depuis un assez long moment. J’en suis tombé à la renverse bien qu’étant plutôt assez blindé dans le domaine. Lisez-le et faites vous votre avis personnel…

  5. Pauvre pécheur que je suis

    Nous savons que l’Église fait un effort pour corriger la situation sur les abus sexuels .
    Il faut être patient avant les résultats et les conclusions pour améliorer la situation.
    J’en conviens que le temps presse et prions + + +

  6. Pingback: Au Vatican aussi, les prélats doivent rendre des comptes… | "La voix de Dieu" Magazine

  7. Clé du paradis

    Et il n’y a pas que “Le pape dictateur” d’Henri Sire pourtant suffisant pour se faire une idée de la situation de septicémie avancée du Vatican infesté par l’intronisation de Lucifer? le Père Martin écrit que l’intronisation de Lucifer s’est produite le 29 juin 1963, Lisez aussi “Notre Dame de Fatima contre la synagogue de Satan. C’est bien pire que tout ce que vous pourrez imaginer… Si la TSVM a dit à La Salette “Rome perdra la foi”, nous devons dans la plus grande paix, malgré la douleur, prier calmement.
    Une info en passant: “Tout le monde pense que la F.M. a été créée en 1717 (…) alors qu’elle est vieille de 2000 ans, et que son chef fondateur est le roi Hérode Agrippa qui l’a conçue en 43 … … lui donnant le nom de ‘Force mystérieuse” Terme repris par Jean XXIII (pape F.M. canonisé sans miracle) le 26.9.1959… (J’en passe) p. 69 volume III.

  8. Clés du paradis

    Dans son livre « La maison battue par les vents », le Père Martin écrit que l’intronisation de Lucifer s’est produite le 29 juin 1963, et il déclare ailleurs que la suite de cette intronisation s’accomplira au Vatican dans les cinquante années consécutives à cette date, c’est-à-dire le 29 juin 2013, me semble-t-il. Autrement dit, peu après que Jorge Bergoglio s’est emparé du Vatican en s’y installant avec son très cher ami “Mgr” Ricca.
    Le 29 juin 1972, soit neuf ans après cette intronisation, le “Pape” Paul se lamentait ainsi :
    « On croyait qu’après le Concile, le soleil aurait brillé sur l’histoire de l’Église. Mais au lieu de soleil, nous avons eu les nuages, la tempête, les ténèbres, la recherche, l’incertitude. […] Comment cela a-t-il pu se produire ? Une puissance adverse est intervenue dont le nom est le diable […] Nous croyons à l’action de Satan qui s’exerce aujourd’hui dans le monde […] nous avons le sentiment que par quelque fissure, la fumée de Satan est entrée dans le peuple de Dieu. » C’est lui avec Jean XXIII qui ont introduit cette fumée… C’est la poule qui chante qui fait l’oeuf. Lire surtout “Notre Dame de Fatima contre la synagogue de Satan. Liesi. C’est pire que tout ce que vous pourrez imaginer. “Rome perdra la foi” mais pas nous pleins d’espérance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *