L’archevêque Hebda : simple prêtre ou Pape, on doit répondre de ses actes

Download PDF

Tout en affirmant « avoir de bonnes raisons de faire confiance au pape François et à l’archevêque Viganò », Mgr Bernard A. Hebda, qui a succédé à Mgr Neinsted au siège archiépiscopal de St. Paul et Minneapolis (Minnesota), avoue ne pas savoir comment évaluer les déclarations de l’ancien nonce aux États-Unis. Dans une longue déclaration diffusée hier par l’archidiocèse, Mgr Hebda a fait, notamment, ce commentaire qui ne manque pas d’intérêt :

« Pour ce qui est du fait que les évêques, partout dans le monde, doivent répondre de leurs actes, je soutiens totalement l’idée de l’engagement de responsables laïcs. Les dirigeants ecclésiastiques doivent être jugés par des gens extérieurs à l’institution, et qui aient l’indépendance, l’objectivité et l’expertise afin d’être honnêtes et crédibles. Nous devons avoir la garantie que tout clerc – qu’il soit un prêtre nouvellement ordonné ou le Pape –  qui a abusé un mineur ou qu’il ait sciemment protégé ou favorisé de tels auteurs de maltraitance, réponde de ses actes. La même évidence s’impose à ceux qui ont abusé de leur position pour en tirer avantage envers des adultes vulnérables, des personnes recevant des soins spirituels ou des séminaristes. »

4 comments

  1. qui va juger de l’honnêteté, l’indépendance, l’objectivité et l’expertise des responsables laïcs, donc qui va les nommer? évidemment des personnes honnêtes, indépendantes….on n’a semble-t-il plus confiance dans le clergé

  2. Pingback: ¡Pues cómo viene hoy Riposte Catholique! | Infovaticana Blogs

  3. GOURAND

    On se demande quelle juridiction serait compétente pour juger le Pape régnant. Qu’il suffise de rappeler le canon 1404 : Prima Sedes a nemine iudicatur. ( canon 1556 du Code de 1912 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *