Americatho

L’agence des évêques des États-Unis confirme le nonce Viganò

Commentaires (9)
  1. K dit :

    La lettre est datée de 2006, pas de 2016

    1. Rédaction RC dit :

      @K

      L’erreur de frappe a été corrigée. Merci. Le document original ne comportait pas une telle faute de frappe…

    2. Antoine dit :

      Le silence quasi-général de nos évêques et de prêtres face au mensonge au plus haut niveau de l’Eglise est proprement stupéfiant et tout à fait odieux.

      C’est un devoir pour chacun des fidèles de réagir, en commençant par stopper tout denier du culte tant que cette situation inacceptable perdurera, cet arrêt étant accompagné par une information donnée à son curé de la raison de notre décision.

      1. Jack dit :

        Oui, en France parce que le problème pedophile tout aussi scandaleux est infiniment mpins grave. Mais aux USA, bon nombre d’évêques ont pris position, dont le président de la Conférence des Évêques Mgr Di Nardo a clairement mais respectueusement demandé des explications au Saint Siège et une audience personnelle au Pape.
        Demandes restées sans réponse pour l’instant. Il peut dire adieu à son chapeau de cardinal.
        Heureusement pour les américains, le cardinal Cupich avait failli être élu à la place de Mgr Di Nardo.

        1. Rédaction RC dit :

          @Jack

          Non ! le cardinal Cupich n’a pas « failli être élu à la place de Mgr DiNardo ». Il était, certes, candidat à l’élection à la présidence de la Conférence des évêques des États-Unis, lors du renouvellement de novembre 2016, mais notez bien ces chiffres : DiNardo a été élu au premier tour avec 113 voix sur 215 votants (majorité absolue). Cupich est arrivé en septième position avec… 10 voix seulement…

          https://www.riposte-catholique.fr/americatho/usccb-magister-commente-resultats-elections

          1. Jack dit :

            Merci de cette précision. Je savais que le Cdl Cupich était sur les rangs avec une forte ambition, mais je n’avais pas le résultat du scrutin particulièrement humiliant pour lui. Tout n’est pas perdu dans l’Eglise américaine.

  2. Michel dit :

    Honte à tous ces évêques et tous ces prêtres qui restent impassibles face au mensonge répandu au plus haut niveau de l’Eglise.

    Tout fidèle droit et honnête doit dire haut et fort son indignation face à cette situation stupéfiante, que l’on n’a pas le droit de laisser perdurer sans réagir avec la plus grande vigueur.

  3. Jack dit :

    J’ai été personnellement attristé des déclarations du P. Zanotti-Sorkine qui vient de prendre position contre le témoignage de Mgr Vigano sans vouloir une seconde réfléchir à son contenu.
    Mon estime pour ce prêtre mondialement connu vient d’en prendre un coup.
    Le nouveau terme inventé par lui “amitiés de similtude” pour tenter d’edulcorer celui qui choque le bon Père, “homosexualité”, à moins d’être encore plus cru avec “sodomie” trahit à mon avis ses pensées profondes.
    J’ai lu un commentaire sur un site américain dans lequel l’auteur décrivait une communauté religieuse ou les prêtres sont du calibre du P.Zanotti-Sorkine, bien sous tous rapports ou presque, traditionalistes, messes
    tridentines très solennelles et recueillies, confessions fréquentes, communion dans la bouche, prêches orthodoxes sur tous les sujets, y compris contre l’avortement… mais curieusement jamais sur les relations homosexuelles. Logique: Une série d’abus vient d’y être révélée.
    On ne peut donc se fier à personne.
    Je crois qu’une ligne de fracture dans l’Église vient de s’ouvrir. Elle n’est pas près de se refermer…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »