En Une

11è anniversaire de l’entrée en application du Motu Proprio Summorum Pontificum

Commentaires (2)
  1. Moi dit :

    Puissions nous avoir partout des paroisses tridentines et pas seulement des Messes dominicales célébrées par des prêtres qui doivent parfois parcourir 400 km en voiture dans la journée.

  2. balaninu dit :

    Oui DEO GRATIAS !
    Nous pouvons grâce à Mgr Lefebvre, écouter la Messe antique ! Celle de notre Baptême pour beaucoup d’entre nous. Celle de notre enfance…. Celle qui nous a élevés vers le beau, le vrai. DEO GRATIAS !
    Merci aussi à tous ces Evêques, Prêtres qui ont continué contre vents et marées à célébrer ou à laisser célébrer cette Sainte Messe. Merci à Votre Sainteté Benoît XVI d’avoir écouté les voix du Saint Esprit.
    Que Dieu vous bénisse et vous garde.
    Ces célébrations n’ont jamais été et ne peuvent sous peine d’anathèmes être supprimées, selon le St Pape Pie V. (Bulle Quo primum tempore” – l’an 1570 de l’Incarnation du Seigneur, la veille des ides de juillet en la cinquième année de notre Pontificat) – ………
    ……Par notre présente constitution qui est valable à perpétuité, nous avons décidé et nous ordonnons sous peine de notre malédiction, que jamais rien ne soit retranché ou modifié à notre missel que nous venons d’éditer..
    ………………… ne peuvent être tenus de célébrer la messe autrement que nous l’avons fixé, et que jamais et en aucun temps qui que ce soit ne pourra les contraindre et les forcer à laisser ce Missel ou a abroger la présente instruction, ou la modifier, mais qu’elle demeurera toujours en vigueur et valide, dans toute sa force…..
    Si cependant, quelqu’un se permettait une telle altération, qu’il sache qu’il encourrait l’indignation de DIEU TOUT-PUISSANT ET DE SES BIENHEUREUX APÔTRES PIERRE ET PAUL

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »