Les armoiries de Mgr Mathieu Rougé

Download PDF

Le blason de Mgr Matthieu Rougé reprend des couleurs de celui des Hauts-de-Seine, qui évoquent également l’eau du baptême et le sang de l’eucharistie : « C’est lui, Jésus-Christ, qui est venu par l’eau et par le sang : non pas seulement avec l’eau, mais avec l’eau et avec le sang » (1 Jn 5, 6).

Le poisson est le premier signe de reconnaissance des chrétiens (en raison de l’acronyme constitué par le mot « poisson » en grec : « icthus », Jésus Christ, Fils de Dieu, Sauveur). Sur Facebook, un lecteur précise que ce poisson est un… rouget, appelé aussi chabot en langage héraldique (la famille de Chabot en porte 3 rouges sur fond jaune). C’est une pratique assez courante que de se donner des armes dites “parlantes”, faisant un jeu de mots ou illustrant le nom. Plusieurs papes s’y sont essayé : Pie XII portait une colombe de la la Paix (Pacelli), Martin V une colonne (Colonna), Jules II et Sixte IV un chêne rouvre (Della Rovere). En l’occurence Mgr Rougé porte :

“De gueules à un rouget d’or, au chef cousu d’azur à une étoile accompagnée à dextre d’une gerbe de blé et à senestre d’un pampre de deux feuilles, le tout d’or”.

L’étoile signifie l’intercession de la Vierge Marie (« regarde l’étoile, invoque Marie ! » suggérait saint Bernard).

La gerbe de blé et la grappe de raisin renvoient à l’eucharistie mais aussi au pain dont sainte Geneviève de Nanterre a rassasié les Parisiens assiégés et désemparés.