En Une

L’archevêque Chaput critique l’Instrumentum laboris du synode sur la jeunesse

Commentaire (1)
  1. xavier S. dit :

    Le cardinal a très bien fait de dénoncer le document préparatoire “Documentum Laboris” qui n’est qu’un sondage à contenu sociologique et non religieux au sens catholique.
    Interroger les jeunes sur leur vie et leurs souhaits “horizontaux” par le biais de la sociologie en vue d’un synode les concernant, est absolument malhonnête. Une manoeuvre malhonnête et perverse parce que les questions essentielles et incontournables que le synode devra aborder pour l’avenir sont l’instruction religieuse des enfants à l’école et dans les paroisses, le contenu des cours de religion dans le secondaire, les vocations sacerdotales et religieuses, la préparation dans les séminaires. Or ces sujets-clés étaient absents du questionnaire.
    Je trouve absolument insupportable que les jeunes n’aient pas eu la possibilité de se prononcer sur le contenu souhaité des programmes d’instruction religieuse.
    Sauf miracle, il est à craindre que le synode s’enlise dans de vains débats inutiles et ennuyeux autours de “comment sensibiliser les jeunes” à des thèmes non religieux tels que l’amour, la liberté, la pauvreté, l’accueil des migrants, la justice, la paix,…, et néglige de ce fait, le vrai salut en Jésus-Christ de la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »