Americatho

Que faisait (encore) le cardinal Wuerl hier à Rome

Commentaires (2)
  1. A. F. dit :

    Une preuve de plus qu’il n’y a rien (de bon) à attendre de Bergoglio…
    Il protège, il a protégé, et il protègera des prédateurs homosexuels jusqu’au bout.

  2. Jack dit :

    L’ex-cardinal Mc Carrick ayant été mis hors circuit à l’insu du plein gré du Pape François, il ne reste plus que le Cdl Wuerl pour “gérer” sur place le scandale homosexuel initié par son prédécesseur à l’archevêché de Washington selon les besoins du Pape, éclaboussé tout comme Wuerl mouillé jusqu’au cou, dans le “Viganogate”.
    Virer Wuerl serait acquiescer ouvertement aux accusations de Vigano. Le Pape conserve la même stratégie que pour les dubia: Ne rien dire et attendre que les média et le public se lassent d’entendre parler de cette affaire. Cependant, contrairement au dubia, qui n’ont que peu mobilisé l’opinion catholique, le scandale homosexuel apporte chaque jours son lot de révélations et de précisions.Les langues se délient, les personnalités prennent position, les plus honnêtes contre le Pape François et parfois de façon abrupte. Une fracture s’est ouverte qui s’élargit de jour en jour.
    La venue fréquente de Wuerl à Rome est nécessaire pour donner la meilleure efficacité aux contre-feux allumés pour éviter que le Viganogate n’embrase toute l’Eglise.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »