Americatho

Washington : la démission de Wuerl acceptée

Commentaires (6)
  1. Francois Schaller dit :

    Cette bonne nouvelle va peut-être donner des idées à ce cher Monsieur Barbarin ???

  2. Marjorie dit :

    Iinvraisemblable: le pape , d’une main, accepte la démission de Wuerl parce qu’il ne peut faire autrement, , mais, de l’autre, le nomme administrateur apostolique de l’archidiocèse, c’est à dire, au plan pratique lui laisse les manettes, alors que sa faite est odieuse…

    Et personne dans l’Eglise, à de rares exceptions près, ne dénonce l’ infamie…

    L’institution ecclésiale est passée sous la férule d’un gourou, qui lui explique qu’il ne faut plus écouter la parole du Seigneur éclairée par la raison, mais le saint Esprit dont lui-même d’ailleurs est le seul à pouvoir décrypter les messages. Comme méthode de gourou, c’est champion. Sous cette férule, l’institution a perdu tout discernement, elle est complètement aveuglée. C’est tragique.

  3. HAHN dit :

    Je suis absolument d’accord avec Marjorie…. accepter sa démission pour le nommer aussitôt administrateur apostolique…. il n’y a que ce pape qui y est capable.

    Les mots me manquent devant tant de mépris….

    A quand un vrai changement?

  4. HAHN dit :

    Le pape attends peut être le conseil éclairé de McCarrick pour nommer le successeur…..?

  5. François Schaller dit :

    Une fois de plus, le Vatican -et donc en premier lieu le pape- se moquent ouvertement du monde entier.

    Wuerl est âgé de près de 78 ans, cela fait donc trois ans qu’il devrait être à la retraite. Cela fait donc plus de trois ans, également, que son successeur (ou une liste de successeurs potentiels) devrait être connu, au moins par la congrégation pour les évêques.
    Dans toutes les entreprises du monde, on sait plus ou moins gérer des départs à la retraite, ce sont des dates généralement connues et, à ce titre, facilement gérables.
    Oui, partout, sauf au Vatican où la seule solution trouvée est de demander au jeune retraité de “remplier” pour combler le vide supposé laissé par son départ ….dont la date était connue depuis toujours.

    A défaut de représenter une scandaleuse provocation pour toutes les victimes des actes pédophiles aux USA, cette situation illustre, pour le moins, la manière totalement honteuse dont le pape et la curie gèrent l’Eglise catholique.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »