Divers Jeanne smits

COE : comment le rapport Mc Cafferty a été adopté, malgré les efforts des pro-vie

Article suivant
Le texte de Mgr Schooyans
Commentaires (3)
  1. LE GAY SAVOIR dit :

    Je vous ai connue par le rapport du Mrap, je l'en remercie !

    LGS

    http://legaysavoir.blogspot.com/

  2. Manso dit :

    Je vous conseille d'aller lire ces 2 articles écrits par des journalistes locaux (qui ne sont pas des européens) et vous verrez qu'actuellement de nombreuses femmes vivent encore en esclavage…

    http://fr.allafrica.com/stories/201001280714.html

    http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=55217

  3. Jeanne Smits dit :

    @ Manso

    Je suis allée voir vos deux liens.

    Pour que tout soit clair : je n'ai jamais écrit ici ni pensé qu'i fallait qu'une femme ait autant de grossesses que possible.

    Mais je ne vois pas pourquoi on imposerait aux femmes africaines des méthodes contraceptives dont certaines sont systématiquement, et d'autres parfois abortives. Je ne vois pas pourquoi on leur imposerait la stérilisation (fût-elle temporaire) hormonale avec ses effets secondaires, pas très écolo tout ça.

    Mère Teresa en Inde n'hésitait pas à éduquer les couples à la régulation naturelle des naissances par l'abstinence périodique : méthode gratuite, facile pour les femmes plus près de la nature que nous autres Européennes (pour qui pourtant elle peut fonctionner très bien) parfaitement respectueuse du corps de la femme, de la vie des enfants à naître et de la dignité des deux époux.

    Je veux bien que cela demande un effort particulier et que donc une éducation est requise. Mais les articles que vous mettez en lien montrent qu'en Afrique cela est vrai pour toute pratique visant à espacer les naissances. Alors pourquoi ne pas considérer enfin les Africains comme nos égaux en droits et en devoirs et accepter qu'ils puissent recevoir sur ce plan ce qu'il y a de meilleur ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »