Summorum Pontificum

Changement de traduction pour le Credo

Commentaires (2)
  1. Hervé SOULIE dit :

    Il n’y a aucun satisfecit à donner aux évêques francophones au sujet de cette nouvelle traduction.
    En effet, c’est la traduction actuelle qui est scandaleuse, hérétique selon les théologiens sérieux comme Jacques Maritain.
    Et elle dure depuis cinquante ans sans que personne, dans l’Eglise officielle ne s’en soit plaint, ce qui démontre à quel point de décadence le clergé français en était arrivé.
    Pourtant ce n’était pas au-dessus d’une intelligence moyenne que de traduire “consubstanlialis” par “consubstantiel”.
    Mais même ça, c’était encore trop pour des religieux formés à la va-vite dans des séminaires dépourvus après Vatican II de toute solidité doctrinale.
    Alors au point où ils en sont, est-ce trop demander qu’ils aient la bonté de traduire correctement et honnêtement l'”Orate Fratres”, qui conclut l’Offertoire, celui-là même qui figure dans le nouvel Ordo Missae de 1968 ?

  2. Tony Truant dit :

    Euh… Ne serait-il pas plus juste de dire : “ce qui démontre à quel point de décadence le clergé français en était arrivé… au moment de Vatican II” ? Car enfin la “traduction” en français du missel de 1969 a bien été le fait de clercs formés AVANT le concile ! C’est justement à eux que l’on doit tout le cirque qui a suivi -et perdure aujourd’hui- dans les églises et dans les séminaires. Ce sont eux qui ont “formé” selon leurs idées les générations suivantes de prêtres et de religieux…Les massacreurs de la liturgie étaient tous issus du moule antéconciliaire, instruit dans la plus pure Tradition catholique (si tant est qu’elle ait finalement existé quand on apprend par quels prétextes ils ont oeuvré).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »