Perepiscopus

Libération s’en prend à Mgr Aupetit

Commentaires (9)
  1. Castelli Margo dit :

    Merci pour ce rappel LUMINEUX. La Une aurait suffit à elle seule en réponse à ces lignes arrogantes (une mode à Paris ??). Si ce n’était pas tragique j’aurais vraiment ri de bon cœur à cette “crotte de nez” renvoyée à Mme Sauvaget. Bien retorqué!

  2. Eve dit :

    On peut respecter les gilets jaunes car nous ne savons pas si nous aussi, demain nous ne serons pas démunis !
    https://www.youtube.com/watch?v=vKH-5Q2vww4
    “Vous ne toucherez plus vos retraites…” et plus encore !
    https://www.youtube.com/watch?v=f-IdxM30_v8
    chanoine de Latran… et plus, la séparation des pouvoirs n’existe plus.

  3. Hervé Soulié dit :

    L’article de Libé a-t-il tant d’importance ?
    Outre que peu lisent encore ce quotidien qui ne survit que grâce au financement de l’Etat, mais en plus qui connaît Bernadette Sauvaget ?
    Allons plus loin, qui attribue une quelconque crédibilité à cette personne pour parler de religion ?
    C’est au mieux une souris qui juge une montagne, ou encore un rien qui juge le vent.

  4. Moi dit :

    La CEF aussi a appelé à voter Macron !

  5. Baudouin Petit dit :

    C’est en France le commencement de la fin du néo-libéralisme, cette idéologie du ruissellement jamais confirmée par les faits, qui soutient que pour sortir les pauvres de la pauvreté, il faut aider les riches à s’enrichir, fût-ce à leurs dépens. Maintenant les Français vont devoir décider s’ils préfèrent la réponse de l’extrême droite populiste, nationaliste, ringarde, étriquée, identitaire et chauvine à celle d’une gauche trop timide pour convaincre un peuple enragé. Qui rappellera le message de l’économiste Maurice Allais, qui fut prix Nobel d’économie, et pensait qu’une taxation forfaitaire annuelle du capital physique, moyennant certaines conditions, comme une réforme monétaire, permettrait de renoncer complètement à l’impôt sur le revenu, donc sur le travail ? Allais était un libéral bon teint, mais se disait aussi socialiste, et en effet sa proposition traite les détenteurs de capital comme des locataires d’un bien public. En tout cas emprunter cette piste aiderait peut-être à sortir de cette crise par le haut, 

    http://www.oeconomia.net/private/recherche/afep-diemerlallement-juillet2012.pdf

  6. frédéric litschgi dit :

    Enfin 1 haut dignitaire catholique français qui dit ouvertement et publiquement sous la doctrine sociale de l église , 1 point de vue défendant les faibles et les laisser pour compte de notre société
    Bien sûr cet homme n a à avoir aucune autorité politique ou décisionnelle
    Mais comme tout citoyen et chef de l église catholique française , il se doit au nom de la fraternité et de l égalité , donner 1 point de vue même si à ” contre-courant !
    Merci Monseigneur

  7. texte confus écrit par une nana sans intérêt qui ne vit que de subventions publiques

  8. Yaki Torii dit :

    c’est certain que Monseigneur était très clair. N’importe quel.le Français.e comprend tout de suite qu’il parlait des riches.
    Non, sérieux, il ne dit jamais qu’il faut protéger les pauvres, rétablir l justice fiscale pour une meilleure répartition des richesses. En même temps, combien de gens soutiennent ici les initiatives du pape lorsqu’il appelle à accueillir la misère, qu’il dénonce les abus du capitalisme qui poussent les gens à partir de chez eux, qui entrainent des réfugié.e.s climatiques ? Bien peu !
    Mais, c’est encore une femme, une bobo qui écrit, alors, on peut tirer dessus à vue n’importe comment !
    Quant à la une appelant à voter Macron, rappelez moi juste contre qui il était au 2ème tour ?
    Il ne serait guère étonnant que beaucoup sur ce site auraient préféré une autre issue au vote, mais cela n’empêche pas d’être honnête.

  9. Yarinage dit :

    Quand on vous parle de ” revendications communautaristes ou catégorielles”, à quoi pesez-vous ? Aux riches qui exploitent les pauvres ou au “lobby” LGBT ?
    Faudrait arrêter l’hypocrisie : comme l’a dit un autre évèque, tout est fait pour ne pas dire “lutte des classes”. Ca pose tant que ça un problème à l’Eglise d’utiliser des termes du communisme ?
    Sans compter que le rappel sur la une du 7 mai omet juste de dire contre qui Macron était au 2ème tour. Vous auriez préféré que M. LePen passe ?
    Mon message sera-t-il censuré, comme d’habitude, par une rédaction qui ce dit “neutre” mais n’accepte qu’un type de commentaire !!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »