Débats bioéthiques : Mgr Aupetit met à nu l’insignifiance du Comité national d’éthique

Download PDF

Monseigneur Aupetit, archevêque de Paris, était l’invité le 23 décembre de l’émission « le Grand Rendez-vous » (Europe1, CNews et Les Echos).

Il a un parler direct et clair (voir son intervention sur la PMA sans père).

A la demande de ses interlocuteurs, il réagit à propos des débats bio-éthiques et du comité consultatif national d’éthique (CCNE) :

Mgr Aupetit : « Emmanuel Macron a donné des états généraux de la bioéthique. Donc, nous avons pu discuter. Des gens s’y sont investis. Toutes sortes de gens. Il y a eu certaines formes de résultats Mais on n’en tient pas compte aujourd’hui, parce que de toutes façons on a dit que ça passera (i.e. le projet de loi, ndlr). »

Question : « Mais il y a eu le comité national de bioéthique qui s’est prononcé. »

Mgr Aupetit : « Oui mais je ne voudrais pas insister sur la chose. Quand il y a le président du conseil de bioéthique, franchement, il ne voit pas la différence entre le bien et le mal ; alors que l’éthique, c’est justement la distinction du bien et du mal, c’est-à-dire la capacité qu’a l’homme de réfléchir, de discerner, de juger et de savoir ce qui peut faire du bien et ce qui peut faire du mal ! Donc, je suis quand même un peu étonné et donc ces avis-là me paraissent moins étayés que du temps du professeur Bernard, qui était un vrai sage et qui, lui, donnait des avis étayés. Non, là, je pense que c’est simplement des gens qui se mettent au service d’un gouvernement qui leur a demandé de produire une feuille. »