Perepiscopus

Qu’est-ce qu’une messe interpeuples ?

Commentaires (10)
  1. Jean-Pierre DELMAU dit :

    L’Eglise abandonne de plus en plus, depuis 50 ans, ce qui a fait sa force et son influence pendant des siècles. Elle parait ne pas avoir remarqué que, dans le même mouvement, les pratiquants abandonnent l’Eglise…
    On multiplie les initiatives comme celle-ci, les prières en commun de communautés qui, justement, n’ont rien en commun, les rencontres amicales entre évêques et imams, les initiatives diocésaines pour faciliter la construction de mosquées, etc.
    La Conférence des Evêques de France commence à donner l’impression que, pour elle, l’islam est l’avenir du Catholicisme…

  2. C’est la grande confusion qui doit précéder le retour du Christ!

  3. Hervé Soulié dit :

    Cette messe “interpeuples” est une marche de plus dans un escalier qui n’en finit pas de descendre.
    Bien sûr, il est du devoir des catholiques de protester.
    Mais, au-delà de l’événement, je serai tenté de dire : tant pis, ils ont été prévenus, re-prévenus, sur-prévenus…. Qu’ils aillent à leur destin…. Ils finiront seuls, leurs paroisses vidées, leurs églises désertées…. Et il n’est pas exclu que certains se convertissent à l’islam, curés et même certains évêques, en tête….
    À propos de Blaquart, je tiens d’une source de la paroisse de Gien que le prêtre qui s’est suicidé il y a quelques mois, l’a fait quelques heures seulement après son entrevue avec son évêque, qui a su trouver (sûrement) les mots qu’il fallait……
    Il y a une Justice, Blaquart, il y a une Justice, vous le découvrirez un jour.

  4. Peut-être sont-ce les prémices de la future “messe interlope” ?
    Pauvre Eglise en perte de sens du sacré
    Reste plus qu’à dire “Adieu” au lieu de “Missa est”

  5. VAUTERIN dit :

    le premier moyen d’amener certains évêques à reflechir sur la portée de certaines de leurs initiatives est de leur couper les vivres; mais je ne suis pas sûr qu’ils réagissent correctement, tellement ils sont sûrs d’eux!!!!!

  6. Joel dit :

    La débâcle de ce diocèse ne date pas d’hier. N’oublions pas que l’évêque de l’époque du concile était un certain Guy Marie Riobé, homme imbu de la théologie de la libération, comme le sera plus tard Mgr Rouet à Poitiers.
    Ce même Mgr Riobé, retrouvé mort noyé sur une plage naturiste près du Grau du Roi, connue pour être également un lieu de rendez-vous homosexuel,en 1978.
    Son épiscopat marque encore les esprits à Orléans, et ce n’est pas Mgr Blaquart, disciple du très gauchisant Mgr Dagens dont il fut vicaire général à Angoulême, qui changera la donne.
    L’évêché d’Orléans semble étre un vrai b…..l !

  7. Marchaterre dit :

    La photo est parlante,que des exogénes!
    J’imagine que le repas qui suivra sera hallal!
    Comment peut -on organiser à ce point sa propre disparition,je suis abasourdi et aterré.

  8. Paul Claude dit :

    Tous les châtiments sont dus aux fautes personnelles et de la hiérarchie. S’informer, oui, puis réparer. La tâche est immense, mais un simple caillou (comme le Rosaire) aura raison des Goliaths actuels, la hiérarchie étant plus responsable que les ennemis. Retour à la case départ, c’est l’Eglise officielle qui a crucifié Jésus. C’est l’Eglise hiérarchique qui crucifie le Corps mystique..

  9. Gilberte dit :

    Autrefois il n’y avait pas de messe inter-peuple, car pour chaque pays, une seule messe en latin; tout le monde pouvait prier à l’unisson; Belle idée d’avoir introduit la barrière de la langue

  10. Eve dit :

    ” Messe inter-peuples” ! La Messe n’est-elle donc plus la “Messe du peuple de Dieu” ?

    Ce peuple à qui le pape a adressé une lettre l’été dernier. A relire encore :
    http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/letters/2018/documents/papa-francesco_20180820_lettera-popolo-didio.html

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »