“Aujourd’hui, il n’y a que les curés et les homos qui veulent se marier!”

Download PDF

Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne et Narbonne, a reçu la presse locale à l’occasion de la Saint-François de Sales, patron des journalistes. Une question lui fut posée sur le mariage des prêtres. Réponse :

“Théologiquement, rien ne s’y oppose, qu’ils soient hétérosexuels ou homosexuels. Mais au niveau pratique, j’ai des doutes sérieux. S’ils travaillent, comment vont-ils assurer leur ministère? Vous les voyez dire à leur patron : “Excusez-moi mais là je dois y aller, j’ai un enterrement à assurer”? Et puis la vie de couple accaparera leur temps… Une vie qui, d’ailleurs, n’est pas évidente vu le nombre de divorces constatés…”

“En fait, je crois qu’en occident, on a un problème avec le sexe. Pendant longtemps, ces hommes non mariés que sont les prêtres ont fait peur aux anti-cléricaux, aux anti-religieux. Ils voyaient le prêtre comme une personne libre de toute attache, indépendante. Et une personne libre dérange toujours un peu.”

“Un jour on a demandé à Louise de Vilmorin, le dernier amour d’André Malraux, pourquoi elle n’était pas mariée. Elle a répondu : “Aujourd’hui, il n’y a que les curés et les homos qui veulent se marier!” Elle disait ça dans les années 1950…”