Les chrétiens de gauche fulminent contre les gilets jaunes

Download PDF

Le 9 janvier, des chrétiens de diverses tendances ont publié dans La Vie une tribune de soutien aux Gilets jaunes, appelant à un nouveau catholicisme social. Voici les signataires :

  • Joseph Thouvenel, syndicaliste chrétien ;
  • Mathieu Detchessahar, docteur en gestion, professeur des Universités ;
  • Guillaume de Prémare, délégué général d’Ichtus ;
  • Patrice de Plunkett, essayiste ;
  • Patrice Obert, Président des Poissons Roses ;
  • Denis Moreau, philosophe, Professeur des Universités ;
  • Emmanuel Gabellieri, philosophe, Professeur à l’UCLY ;
  • Gaultier Bès, directeur-adjoint de la Revue Limite ;
  • Pierre-Yves Gomez ; Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA ;
  • Henri Hude, philosophe ;
  • Bernard Bourdin, professeur des universités en philosophie politique ;
  • Antoine Renard, président des Associations familiales catholiques en Europe ;
  • Ghislain Lafont, Président de l’Académie d’éducation et d’études sociales ;
  • Gérard Leclerc, journaliste ;
  • Joël Hautebert, professeur des universités, auteur de tribunes dans L’Homme Nouveau ;
  • Diane de Bourguesdon, consultante en stratégie ;
  • Marie-Joëlle Guillaume, écrivain, ancienne éditorialiste de Famille chrétienne ;
  • Jean-Marie Andrès, président des Associations familiales catholiques

Cette tribune a provoqué l’ire d’un certain nombre de cathos de gauche, ces nouveaux défenseurs d’Emmanuel Macron et du capitalisme, fuyant les classes populaires de la France périphérique.

François Soulage, porte-parole d’Alerte, collectif d’associations de lutte contre l’exclusion, avec Véronique Fayet, présidente du Secours catholique et Dominique Quinio, des Semaines sociales, sont furieux. Sectaire, François Soulage ne souhaite pas signer le même texte que des personnes dont l’opposition à l’avortement serait trop radicale (comme le Pape ?), ou qui seraient contre l’immigration. Le secrétaire général du Secours catholique, Bernard Thibaud, n’approuve pas le texte non plus : « Ma signature aurait nécessité une réécriture. Le ton est assez apocalyptique et l’insistance faite sur le “peuple” et la “nation” m’a un peu choqué. »

François Soulage relève tout de même :

« Dans le monde associatif chrétien, nous avons oublié ces personnes qui gagnent autour de 1200€ et qui cherchent à nourrir une famille. »

L’éditeur Michel Cool, ancien rédacteur en chef à La Vie, ne comprend pas comment cette tribune a pu se retrouver publiée dans La Vie.

L’écrivain et éditorialiste Jean-François Bouthors a rédigé une tribune le 27 décembre pour Ouest-France condamnant les « irresponsables ». Le même jour, des gilets jaunes de Rennes ont bloqué la sortie du journal…

Jean-Luc Mouton, responsable de Campus protestant, un site de formation théologique en ligne, est négatif sur les « gilets jaunes ». Pour lui, ce mouvement est tout dangereux :

« En général, ils ne sont même pas revendicatifs, ils sont hargneux et intolérants, notamment à l’égard des étrangers. Ils réclament des chimères. Ils sont contre la démocratie représentative et ils récusent le président élu. Ils veulent forcer le pouvoir. En tant que chrétien, je comprends la fracture sociale et je pense qu’il faut tendre vers plus de solidarité. Mais je crains les “gilets jaunes”. »

Pour le père Pierre Vivarès, curé de la paroisse Saint-Paul à Paris, dénonce ces gilets jaunes catholiques qui seraient issus de La Manif Pour Tous. Au fond, ces énergumènes redoutent que la mouvance LMPT revienne dans le jeu à l’occasion de la crise, comme elle en a fait la brillante démonstration récemment lors de la consultation organisée par le CESE, quand l’abrogation de la loi Taubira était sortie en tête des demandes.

12 comments

  1. Gerald

    Pas mal, cela fait apparaître les faux catholiques favorables à l’avortement, qui ignorent que de ce fait, ils s’excluent de la communion de l’Église.
    Ces individus croient-ils en la présence réelle ?

    • Chris83

      Je m’associe aux “gilets jaunes” en tant que catholique! Je m’associe aux médecins qui refusent l’avortement, je suis anti-mariage homosexuel etc… et je suis fière d’être catholique en défendant les valeurs morales que nous enseigne notre Seigneur Jésus dans le Nouveau Testament.

  2. Le périodique “La Vie” (anciennement “La Vie catholique, titre gommé) étant dans les mains d’un groupe de presse dont l’un des principaux actionnaires était le regretté (?) Pierre Bergé … aucun problème pour fulminer – avec un sentiment de charité obligatoire – contre ceux qui ne pensent pas exactement comme eux

  3. Salette

    Très grave, très peinée et déçue par l’ASSOCIATION FAMILIALE CATHOLIQUE que je trouvais peu efficace d’année en année et qui je viens de le découvrir, est à son tour infiltrée.
    Beaucoup moins par Alliance VITA dont j’avais assisté il y a qq années à une conférence sur « le gender » qui m’avait révoltée. Le conférencier, soit ne connaissait absolument pas son sujet, soit voulait nous enfumer étant pro-gender lui même !

  4. Chris83

    Certaines associations caritative catholique ou se le disant devraient réfléchir à la portée de leurs déclarations. Personnellement je ne donnerai plus un centime de don à ces Assos qui prouvent qu’elles ne sont plus dignes et ne méritent plus de se dire chrétiennes, c’est honteux de renier l’évangile de cette façon et d’oser le dire!

  5. martin

    Sans être à fond pour la manif pour tous, (mais un peu quand même), je suis sidérée de lire
    « Dans le monde associatif chrétien, nous avons oublié ces personnes qui gagnent autour de 1200€ et qui cherchent à nourrir une famille”.
    ce monsieur est décalé: beaucoup subissent désormais des temps partiels, du chômage des minimas sociaux entre 450 et 900 euros, auprès desquels ceux qui gagnent 1200 e font figure de nantis
    Certes Jésus n’appelait pas au soulèvement de son pays contre la domination romaine ou les collecteurs d’impôt
    mais il en a appelé à la conversion. il y a aussi l’histoire du riche et du Pauvre Lazare.
    le journal Ouest France entre autres se range de plus en plus dans la catégorie des pharisiens “qui lient de pesants fardeaux sur les gens”
    on a envie de leur demander, alors qu’il se targuent d’humanisme “qu’as tu fais de ton frère” et de les inviter à sortir la tête du sable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *