Le message de Mgr Michel à son diocèse

Download PDF

Dans son message ci-dessous, envoyé le 8 mars à tout le diocèse, Mgr Michel, évêque de Valence, revient sur les événements de ces dernières semaines :

Chers amis,

Comment décrypter les événements de ces dernières semaines : le film Grâce à Dieu, la publication du livreSodoma, l’émission sur Arte sur des religieuses abusées… Événements douloureux qui suscitent questionnements, incompréhension, colère, aussi bien chez des fidèles que chez bien d’autres personnes. La honte et la tristesse nous habitent.

Pour comprendre et sortir de ces ornières, le travail d’écoute et d’accompagnement des victimes est essentiel et doit se poursuivre. Ce n’est qu’en prenant en compte la souffrance des personnes que nous pouvons tout mettre en œuvre pour que l’Église soit une maison sûre. C’est un souci que je porte tout particulièrement pour notre diocèse. Notre cellule d’écoute est à la disposition de toute personne qui le souhaite (parolesdevictimes26@valence.cef.fr). Et nous poursuivons nos actions de prévention et de formation, à la suite de la journée du 15 décembre. Les prêtres ont eu une série de formations cette année, dont une en particulier sur les mécanismes des abus de pouvoir.

Concernant le Père Pierre Vignon, je rappelle que la fin de sa mission à l’officialité a été décidée par l’ensemble des évêques des deux provinces de Lyon et de Clermont-Ferrand, à cause d’une rupture de confiance. Le père Guillaume Teissier, vicaire général, et moi-même lui avons proposé un rendez-vous, et nous attendons sa réponse.

Le scandale du mal nous accable, mais ne doit pas nous faire perdre de vue notre foi en la victoire du Christ, vainqueur du péché, qui nous éclaire. Membres de l’Église catholique, nous portons « le trésor de l’Évangile dans des vases d’argile » (2 Co 4, 7).

L’important est de suivre le chemin tracé par le Pape François, exprimé à nouveau à l’occasion du sommet au Vatican consacré aux abus sexuels fin février.

La condamnation du Cardinal Barbarin et l’annonce qu’il va remettre sa démission au Pape nous invitent à prier tout particulièrement pour lui et pour l’ensemble du diocèse de Lyon.

Par ces quelques mots, je souhaite fortifier la foi et l’espérance du peuple de Dieu et exprimer mon soutien aux prêtres qui œuvrent fidèlement au quotidien.

Plus que jamais, notre action de lutte contre la pédophilie et contre tous les abus doit être l’affaire de tous. Dans la famille diocésaine, que ce temps de carême ne soit pas un temps de défiance mais de soutien mutuel, de créativité pour réformer et purifier notre Église.

Unissons-nous dans la prière.

Pierre-Yves MICHEL